Dynastie Nayak de Madurai

La Dynastie Nayak de Madurai est une dynastie indienne qui gouverne de 1559 à 1736 une région qui comprend la majeure partie de l'État de l'Inde actuel du Tamil Nadu, avec Madurai comme capitale. Initialement gouverneurs pour le compte du royaume de Vijayanagara, ils se rendent indépendants lors de la chute de ce état. Les membres de la caste Balija de langue telougou opèrent une réforme administrative et culturelle, et revitalisent la reconstruction de temples qui avaient été saccagés par les armées du Sultanat de Delhi et inaugure un style architectural nouveau.

ContexteModifier

L'origine sociale des Nayaks de Madurai est celle d'un clan de guerriers-commerçants Balija Nayaks du sud de l'Inde principalement originaires des états actuels d'Andhra Pradesh et du Tamil Nadu[1],[2],[3].

Les plus célèbres souverains sont le roi Tirumala Nayaka (en), et la reine, Rani Mangammal (en). Les échanges commerciaux s'effectuaient principalement avec les Hollandais et les Portugais, car les Anglais et les Français ne s'étaient pas encore établis dans la région.

Liste des NayakasModifier

La dynastie se compose de 13 souverains, dont 9 rois, 2 reines, et 2 co régences[4].

  • 1529-1563 : Viswanatha Nayak (en)
  • 1563-1573 : Kumara Krishnappa I Nayak, son fils,
  • 1573-1595 : Krishnappa Periya Virappa co-régent, son fils ,
  • 1573-1595 : Visvanatha II co-régent, son frère ,
  • 1595-1602 : Lingaya Kumara Krishnappa II co-régent, fils de Krishnappa Periya Virappa
  • 1595-1602 : Visvanatha III co-régent, son frère
  • 1602-1609 : Muttu Krishnappa Nayak , fils de Krishnappa II ,
  • 1609-1623 : Muttu Virappa I Nayak , son fils ,
  • 1623-1659 : Tirumala Nayaka (en) frère ,
  • 1659-1660 : Muthu Virappa II Nayak, son fils ,
  • 1660-1677  : Chokkanatha I Nayak son fils,
  • 1677-1677  : Muttulinga , son frère ,
  • 1677-1682 : Chokkanatha I Nayak (rétabli)
  • 1682-1689 : Rangakrishna Muthu Virappa III Nayak, son fils ,
  • 1689-1704 : Rani Mangammal (en), (reine) épouse de Chokkanatha I
  • 1704-1731 : Vijaya Ranga Chokkanatha II Nayak , fils de Virappa III,
  • 1731-1736 : Meenakshi (reine) , son épouse.

Notes et référencesModifier

  1. Velcheru Narayana Rao, David Shulman et Sanjay Subrahmanyam, Symbols of substance : court and state in Nayaka period Tamil Nadu, Oxford University Press, , p. 10 :

    « Faisant partie à l'origine des grandes migrations télougou vers le sud vers le pays tamoul aux XVe et XVIe siècles, les marchands-guerriers Balija révèlent la montée en puissance de guerriers jusqu'alors marginaux et récemment politisés. .... a aidé à construire le système étatique Nāyaka et à l'imprégner de leur vision culturelle particulière; fortes traditions survivantes; soutenue par des preuves contemporaines, affirmer les origines Balija et / ou les liens conjugales pour les principales dynasties Nāyaka dans le pays tamoul, indépendamment du rôle bien connu de Balija dans la restructuration des systèmes de revenus de Nāyaka Tanjavur et Madurai »

  2. Religion in Vijayanagara Empire, by Konduri Sarojini Devi, p.100 mentions: En admettant qu'Achyutadevarâya (en) a conféré à Visvanatha la royauté du Pandya Mandalam comme le croit le père Heras, il est possible que Visvanatha ait changé sa foi en Vaishnavisme pour répondre aux exigences. Selon le Kaifiyat des rois Karnata Kotikam, "Acyutadeva Maharaya a officiellement couronné Visvanatha Nayadu de la famille Garikepati de la caste Balija en tant que roi du pays Pandya, générant un revenu de 2 et 1/2 crores de varahas
  3. Irschick, Eugene F. Politics and Social Conflict in South India, p. 8: "The successors of the Vijayanagar empire, the Nayaks of Madura and Tanjore, were Balija Naidus."
  4. Anthony Stokvis, préf. H. F. Wijnman, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les états du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, vol. I Asie Afrique Amérique Polynésie, Leyde, éditions Brill, 1888 réédition 1966, p. 301 § XIV India Dynastie des Nayakkas du Madura

Liens externesModifier