Dusty Anderson

actrice américaine

Ruth « Dusty » Anderson, née le à Toledo, dans l'Ohio et morte en à Marbella[1], est une actrice américaine et une pin-up de la Seconde Guerre mondiale.

Dusty Anderson
Image dans Infobox.
Dusty Anderson en couverture de Yank le 27 octobre 1944.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
MarbellaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ruth Edwin Anderson
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

BiographieModifier

Dusty Anderson commence sa carrière en tant que mannequin et fait ses débuts cinématographiques dans un rôle mineur, interprétant l'une des cover girls de La Reine de Broadway, film de Charles Vidor, de 1944, dont le rôle principal est tenu par Rita Hayworth. Au cours des trois années suivantes, elle apparaît dans huit autres films, généralement dans des rôles secondaires.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle devient l'une de ces actrices dont la photographie est épinglée aux murs : une pin-up girl. Elle figure dans le numéro du 27 octobre 1944 de la revue Yank, the Army Weekly, magazine officiel des Forces armées des États-Unis.

Dusty Anderson a été marié deux fois. De 1941 à 1945 à Charles Mathieu, capitaine dans l'armée américaine. Puis de juillet 1947 jusqu'à sa mort en juillet 1993 au réalisateur Jean Negulesco, pour qui elle avait quitté son ex-mari. Le seul enfant du couple meurt en 1947 et, en 1951, Dusty Anderson fait de Take Care of My Little Girl, réalisé par son mari, son dernier film avant de mettre fin à sa carrière d'actrice. Son rôle qui n'est pas crédité au générique du film

Dusty Anderson a régulièrement assisté à des spectacles et des galas avec son mari pendant les quarante années suivantes, ce qui l'a maintenue sous les feux de la rampe. Après la mort de Negulesco en 1993, elle se retire dans la vie privée. Dusty Anderson meurt à Marbella en septembre 2007 et est enterrée avec son mari au Cementerio Virgen del Carmen, où sa mort est passée inaperçue dans les médias.

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Annuaire des décès » (consulté le 29 janvier 2021)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier