Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marsais (homonymie) et Estime.

Dumarsais Estimé
Illustration.
Dumarsais Estimé en 1946.
Fonctions
Président de la République d'Haïti

(3 ans, 8 mois et 24 jours)
Élection
Prédécesseur Frank Lavaud (président du Conseil exécutif militaire)
Successeur Frank Lavaud (président de la junte de gouvernement)
Secrétaire d'État de l'Instruction publique, de l'Agriculture et du Travail
Président Sténio Vincent
Prédécesseur Auguste Turnier
Successeur Luc E. Fouché
Biographie
Nom de naissance Léon Dumarsais Estimé
Date de naissance
Lieu de naissance Verrettes (Haïti)
Date de décès (à 53 ans)
Lieu de décès New York (États-Unis)
Parti politique Parti libéral
Conjoint Lucienne Heurtelou (décédée en 2006)
Enfants Jean-Robert Estimé
Philippe Estimé
Marie-Florence Estimé
Régine Estimé
Autres enfants :
Paul, Raymonde, Lionel
Profession Avocat, enseignant

Léon Dumarsais Estimé
Présidents de la République d'Haïti

Léon Dumarsais Estimé, né le à Verrettes, mort le à New York, est un homme politique haïtien, président de la République du au .

BiographieModifier

Il est né dans la petite ville de Verrettes. L'idéologie politique de Dumarsais Estimé est un mélange de nationalisme et de conservatisme. Cette idéologie est appeler l'estimisme. L'une des causes fondamentales de son échec a été de sous-estimer le rôle majeur dévolu a un système dont l'efficacité ne pouvait se manifester qu'a travers la fonction de régulation politique, économique, social et de facilitation.

Après la démission du président Elie Lescot et la fin du gouvernement provisoire de Franck Lavaud, Estimé à la tête du parti libéral, se déclare candidat devant le parlement pour l'élection présidentielle de 1946. Il remporte le scrutin face au candidat conservateur, Dantès Louis Bellegarde.

PrésidenceModifier

 
Pièce à l'effigie du président Dumarsais Estimé.

Il est investi le 16 août 1946[1],[2].

Le souvenir de sa présidence reste positif chez de nombreux Haïtiens, en raison des réformes agricoles qu'il a entreprises (introduction de riz par exemple)[réf. nécessaire].

Le 1er décembre 1949, il inaugure l'exposition internationale du bicentenaire de Port-au-Prince. Le coût prévu de 4 000 000 dollars pour l'organisation de cette exposition universelle par le gouvernement d'Haïti atteindra la somme de 26 000 000 de dollars dont 10 000 000 échappant à toute justification[3]. Ce scandale entraîna de vives critiques dans ce pays pauvre. En mai 1950, un coup d'État organisé par une junte militaire renversa le gouvernement de Dumarsais Estimé afin de pousser son chef, Paul Magloire, à la tête du pouvoir et à être élu officiellement président en octobre 1950. Dumarsais Estimé est destitué par l'armée haïtienne dirigée par Franck Lavaud.

Léon Dumarsais Estimé est assigné à résidence, puis s'exil à Paris et meurt à New York.

Notes et référencesModifier

  1. Anthony Georges-Pierre, Dumarsais Estime, l'homme, l'oeuvre et les idees, Port-au-prince, l'imprimeur S.A, , 432 p. (ISBN 9789993532552), p. 36
  2. Dominick A. Pisano, « Reviews of Books:Wingless Eagle: U.S. Army Aviation through World War I Herbert A. Johnson », The American Historical Review, vol. 107, no 3,‎ , p. 894–895 (ISSN 0002-8762 et 1937-5239, DOI 10.1086/532552, lire en ligne, consulté le 25 août 2018)
  3. Sauveur Pierre Etienne, Haïti, la république dominicaine et Cuba: état, économie et société (1492-2009), L'Harmattan, 2012