Ouvrir le menu principal

HistoriqueModifier

L’établissement secondaire porta d'abord le nom de Grand Collège de Port-au-Prince. Il prit plus tard, le nom du fondateur du premier lycée de la capitale, Alexandre Pétion.

Le lycée était situé initialement dans l’ancien local de la Faculté des Sciences, entre les rues Monseigneur Guilloux, de Conty ou de l’Égalité. L'établissement secondaire fut transféré sous le deuxième Empire (18521870) à l’emplacement actuel, rue Borgella, près de l’ancienne administration des Finances de la colonie française de Saint-Domingue et à côté de la cathédrale de Port-au-Prince. Parmi ses nombreux directeurs, l'historien et diplomate haïtien Horace Pauléus Sannon fut le proviseur du lycée Alexandre-Pétion de Port-au-Prince entre l'entre-deux-guerres.

L’inauguration partielle du nouveau bâtiment, conçu par l’architecte Georges Baussan, eut lieu, le 7 janvier 1906, sous la présidence de Nord Alexis.

Plusieurs professeurs du lycée Pétion ont marqué l'histoire d'Haïti, dont Daniel Fignolé qui y enseigna les mathématique avant de se lancer dans l'action syndicale et de devenir président provisoire de la République d'Haïti en 1957.

Le lycée Pétion sous le régime DuvalierModifier

Le directeur du lycée Pétion, Marcel Gilbert, fonda en 1957 l'Union nationale des maîtres de l'enseignement secondaire, (UNMES). En 1959, le lycée fut temporairement fermé par le régime de François Duvalier qui l'accusait d'être infiltré par les communistes. Marcel Gilbert fut suspendu et emprisonné et l'UNMES dissoute[1].

Histoire récenteModifier

Le lycée Alexandre-Pétion est le premier établissement secondaire d'Haïti de cette envergure. Il compte environ 2 200 élèves.

Le lycée Alexandre-Pétion a mal vieilli, ses locaux sont devenus vétustes et sa cour de récréation a été réaménagée. Le séisme de 2010 à Haïti a fini d'achever les bâtiments qui furent en grande partie détruits. Depuis 2013, d'importants travaux sont engagés pour sa reconstruction complète.

Notes et référencesModifier

  1. Haiti Sun, Volume 9, no 28, 12 avril 1959. http://ufdc.ufl.edu/AA00015023/00229

Liens externesModifier