Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Du mode d'existence des objets techniques

premier livre de Gilbert Simondon (1958)

Du mode d'existence des objets techniques est un ouvrage du philosophe français Gilbert Simondon[1] paru pour la première fois aux éditions Aubier en 1958. Les cercles philosophiques utilisent parfois l'acronyme "MEOT" pour référer à cet ouvrage.

Simondon distingue dans MEOT les objets esthétiques et les objets sacrés de ce qu'il nomme les « objets techniques ». Ceux-ci posséderaient deux caractéristiques de base:

L'objet technique primitif est l'outil; il est relativement détachable, manipulable et s'utilise grâce aux forces du corps humain. Simondon élabore une théorie de l'évolution de l'objet technique basée sur le concept de "concrétisation".

L'objet technique se trouve répandu dans la plupart des civilisations. Il peut être un couteau ou une automobile, une cuillère ou un ordinateur.

Simondon soutient que la philosophie permet d'étudier le rapport éthique que les humains entretiennent avec les objets techniques. Ainsi, il confère à l'objet technique une valeur heuristique, laquelle se détermine par l'usage correct qui en est fait par les usagers, la connaissance de l'outil lui permettant d'en utiliser les potentialités. Par conséquent, la méconnaissance de l'objet technique entraîne son mésusage ou sa destruction sans justification, ce que Simondon qualifie de "mal". En effet, l'existence de l'objet technique se manifeste comme réalité ontologique étroitement associé à l'existence de l'Homme. La relation entre celui-ci et l'objet technique constituerait une relation directe avec sa manifestation ontologique et, par extension, avec sa propre nature.

RéférencesModifier