Un douzain est une strophe de douze vers, tandis qu'une strophe de six vers s'appelle un sixain.

ExempleModifier

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble!
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

(Charles Baudelaire, L'Invitation au voyage[1])

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, éditions Nilsson, , 267 p., p. 88