Ouvrir le menu principal

Doris dalmatien

espèce de gastéropodes

Peltodoris atromaculata

Peltodoris atromaculata
Description de cette image, également commentée ci-après
Doris dalmatien (Peltodoris atromaculata)
Classification
Règne Animalia
Embranchement Mollusca
Classe Gastropoda
Sous-classe Opisthobranchia
Super-ordre Heterobranchia
Ordre Nudibranchia
Famille Discodorididae
Genre Peltodoris

Nom binominal

Peltodoris atromaculata
Bergh, 1880

Synonymes

  • Discodoris atromaculata (Bergh, 1880)
    (obsolète depuis 2002[1],[2])

Le doris dalmatien (Peltodoris atromaculata) est un nudibranche de la famille des Discodorididae. Il est aussi parfois nommé « doris maculé » ou « doris léopard ».

Sommaire

DescriptionModifier

 
Couple en Méditerranée.

Le doris dalmatien est facilement reconnaissable à son corps ovale et plat qui est recouvert de taches brunes sur fond blanc. Il mesure de 5 à 12 centimètres[1] maximum. Le panache branchial, en forme de plume, et les rhinophores lamellés sont blancs et se rétractent à la moindre alerte.



BiotopeModifier

Le doris dalmatien vit principalement en Méditerranée mais a aussi été observé dans l'Océan Atlantique proche (côte basque, îles Canaries). Il vit principalement dans les zones sombres telles que les grottes et les surplombs, sur l'éponge Petrosia ficiformis (it) dont il se nourrit.

BiologieModifier

Cette espèce se nourrit principalement d'éponges (notamment Petrosia ficiformis)[1].

La reproduction est sexuée (mais les deux partenaires sont hermaphrodites, l'échange de gamètes est donc à double sens), et la ponte prend la forme d'un ruban blanc enroulé[1].

Pour se défendre, ce nudibranche peut émettre des substances répulsives et toxiques dans l'eau, tout en rétractant rhinophores et branchies pour les protéger. Des spicules minérales sont présentes dans sa peau pour le rendre immangeable, et en cas de danger extrême cet animal est également capable d'autotomie[1].

ÉtymologieModifier

Le nom scientifique vient du grec pelta (« pelte », petit bouclier en forme de croissant) et de Doris, d'après la nymphe éponyme[1]. Atromaculata vient du latin atr (« noir ») et maculatus (« tacheté »), il s'agit donc d'un doridien à points noirs.
Le nom français vient du motif de son manteau, similaire à la robe du dalmatien.
Tout d'abord catégorisé dans le genre Discodoris, le nudibranche est déplacé dans le genre Peltodoris par A. Valdès en 2002, sur la base de critères anatomiques[1],[2].

Espèces similairesModifier

Avec son manteau très spécifique le doris dalmatien peut difficilement être confondu avec une autre espèce dans son aire de répartition[1]. Les autres espèces du genre Peltodoris ne présentent pas de ressemblance particulière.


Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Steven Weinberg, Découvrir la Méditerranée, Nathan nature, , 352 p. [détail de l’édition] (ISBN 9782092781128)
  • Matthias Bergbauer et Bernd Humberg, La vie sous-marine en Méditerranée : Mollusques opisthobranches, Guide Vigot, , 2e éd., 318 p. (ISBN 978-2711419012)
  • Gérard Breton, « Encart Bio sous-marine - Mais qu’est-ce qu’elles ont dans le dos, les Dalmatiennes ? », Octopus, no 49,‎ , p. 44-45

Notes et référencesModifier