Ouvrir le menu principal

Données ouvertes au Royaume-Uni

Article principal : Données ouvertes.

Au Royaume-Uni, un projet d'ouverture des données[1] est officiellement lancé en janvier 2010, par Gordon Brown et sous l'impulsion de Tim Berners-Lee. Le projet oblige le gouvernement à publier, entre autres, toute dépense supérieure à 25 000 livres sterling en utilisant les technologies du Web sémantique que Tim Berners-Lee met en œuvre depuis dix ans.

En Grande-Bretagne, le croisement des données ouvertes a permis une diminution de 30 % de la facture de consommation d'énergie dans les bâtiments publics en seulement deux mois[2].

Mais certaines applications de réalité augmentée dérangent : par exemple, BeenVerified.com indique les adresses des délinquants sexuels répertoriés etWhoslobbying croise les agendas des ministres aux rendez-vous qu'ils ont avec les milieux d'affaires[3].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. http://data.gov.uk/project ; Projet data.gov.uk
  2. Citation de Charles-Henri Schulz lors de l'atelier Open data, open standards lors de l'Open World Forum du 24 septembre 2011.
  3. Émilien Ercolani, Open data : pas si simple !L'informaticien, n°91, mai 2011, page 29.