Ouvrir le menu principal

Donjon : Clefs en main

jeu de rôle sur table
(Redirigé depuis Donjon - clefs en main)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DCM.

Donjon : Clefs en main (DCM) est un jeu de rôle sur table médiéval-fantastique français publié par Delcourt en 2001. Le jeu se déroule sur Terra Amata, le monde de la bande dessinée Donjon. La bande dessinée, initiée par Lewis Trondheim et Joann Sfar mais à laquelle collaborent de nombreux dessinateurs, est elle-même une parodie de Donjons et Dragons, c'est donc logiquement qu'un jeu de rôle en a été tiré.

Le manuel de jeu a été écrit par Arnaud Moragues et réalisé par les auteurs de Donjon et lui-même.

HistoriqueModifier

Ce jeu est paru en 2001, à cette date la série comporte 12 tomes. Le jeu est réédité, sans aucune extension, en novembre 2016[1].

Le mondeModifier

La bande dessinée Donjon est structurée en trois époques chronologiquement successives : Potron Minet, Zénith et Crépuscule. Dans Donjon : Clefs en main, on peut jouer à chacune de ces époques. Potron Minet correspond à l'époque de la création du donjon (le jeu de rôle se développe surtout dans la capitale de Terra Amata, Antipolis, où le futur fondateur du Donjon vient chercher une nouvelle vie), Zénith correspond à l'apogée du donjon (les joueurs y travailleront sûrement) et enfin, Crépuscule retrace la fin du Donjon, une époque trouble où il faut être fort ou débrouillard pour rester en vie.

Les règles et l'ambianceModifier

Ce jeu de rôle a des règles relativement simples qui conviennent bien au rôliste débutant. Il n'y a par exemple pas de magie, même si de nombreux joueurs inventent leurs propres règles de magie (et que la parution d'un supplément consacré à la magie est annoncé dans les pages). Donjon : Clefs en main est surtout basé sur la façon d'incarner son personnage et la bonne humeur qui règne dans ses parties.

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. « "Donjon" de Sfar et Trondheim (2/2) : "Donjon - Clefs en mains", le jeu de rôles », Geek Powa,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2018)