Ouvrir le menu principal

Dommage que tu sois une canaille

film sorti en 1954
Dommage que tu sois une canaille
Description de cette image, également commentée ci-après
Sophia Loren et Marcello Mastroianni dans une scène du film

Titre original Peccato che sia una canaglia
Réalisation Alessandro Blasetti
Scénario Suso Cecchi D'Amico
Alessandro Blasetti
Ennio Flaiano
Sandro Continenza
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 95 minutes
Sortie 1955

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dommage que tu sois une canaille (Peccato che sia una canaglia) est un film italien réalisé par Alessandro Blasetti, sorti en 1955.

Sommaire

SynopsisModifier

Paolo, jeune chauffeur de taxi honnête et sans famille, manque de se faire voler son taxi par deux jeunes vauriens qu'il mène à la mer. Il se rend compte que Lina, la jeune fille qui détournait son attention, est sans doute leur complice. Il la retrouve, veut la dénoncer ainsi que son père et leurs acolytes, mais progressivement tombe amoureux.

Comédie charmante et vive bâtie sur l'opposition entre la candeur de Marcello Mastroianni et la rouerie de Sophia Loren, arbitrée par l'autorité de Vittorio De Sica. Blasetti reprendra ce trio deux ans plus tard, en 1956, Charles Boyer remplaçant De Sica, dans La Chance d'être femme.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Appréciation critiqueModifier

« Tourné en 1955, ce film d'Alessandro Blasetti ouvre au cinéma italien les portes d'un univers en devenir. Une nouvelle génération de metteurs en scène va dès lors s'engouffrer dans une aventure qui marquera le cinéma mondial. Cette comédie, inspirée d'un livre de Moravia, a l'immense avantage de jeter Sophia Loren dans les bras de Marcello Mastroianni sous l'œil de Vittorio De Sica[2]. »

— L'Humanité.fr, 1997

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier