Dollar du Mûrier

cheval de saut d'obstacles

Dollar du Mûrier ( - ) est un étalon du stud-book Selle français, de robe bai, champion de saut d'obstacles. Son cavalier est Éric Navet durant la plus grande partie de sa carrière. Il devient notamment champion du monde par équipes en 2002 et vice-champion du monde en individuel la même année. Il meurt à 18 ans, des suites d'une hernie inguinale.

Dollar du Mûrier
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès
Cause de décès
Taille
1,68 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Karielle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Dollar du Mûrier naît le , au haras du Mûrier, l'élevage de Philippe Bodinier, situé à Andouillé en Mayenne, en France[1].

Il effectue la majeure partie de sa carrière avec Éric Navet, permettant à ce cavalier de revenir au plus haut niveau de compétition. Il atteint son meilleur ISO (indice de saut d'obstacles) en 2000, avec un score de 184[1]. Il décroche les titres de champion du monde par équipes et de vice-champion du monde en individuel aux Jeux équestres mondiaux de 2002 à Jerez de la Frontera[2].

En 2002, son parrainage par le conseil général des Hauts-de-Seine suscite la polémique, Charles Pasqua et Jacqueline Reverdy ayant sponsorisé Dollar du Mûrier à hauteur d'une somme de 450 000  sur trois ans, en vue de sa préparation pour les Jeux olympiques et afin que son propriétaire ne soit pas tenté de le vendre[3]. Sélectionné pour les Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes sous le nom sponsorisé de Dollar du Mûrier*Hauts de Seine, il souffre probablement d'une blessure[4]. Il piétine, hennit et panique durant son échauffement devant un obstacle d'entraînement à 1,20 m, puis au paddock. Eric Navet choisit néanmoins de participer à la compétition, mais l'étalon commet quatre fautes durant la première manche de la phase de qualifications[5],[6].

Il meurt le , à l'âge de 18 ans, des suites d'une hernie inguinale[7]. Son propriétaire Philippe Bodinier cache sa mort pendant plusieurs mois, pour récupérer ses doses de semence[7],[2]. Sa mort n'est enregistrée qu'au dans la base de données Harasire[1].

DescriptionModifier

Dollar du Mûrier est un étalon de robe bai, qui toise 1,68 m[1]. Il est enregistré comme Selle français originel, ce qui signifie que son pedigree ne compte pas de croisements avec des chevaux extérieurs à la France[1].

OriginesModifier

Origines de Dollar du Mûrier[8]
Père
Jalisco B
1975 - 1994
Selle français A
Bai, 1,70 m
Almé
1966 - 1991
Selle français A
Ibrahim
Girondine
Tanagra
1963 -
Selle français A
Furioso
Délicieuse
Mère
Karielle
1976 -
Selle français
Uriel
Selle français
Nankin
Jesabelle de Baugy
Camarade rapide
Selle français
Ibrahim
Allegria de Grand Champ

DescendanceModifier

Dollar du Mûrier se reproduit à partir de 1995[1]. Il se révèle un très bon étalon, père notamment d'Idéal de la Loge, Ionesko de Brekka, Jaffna de Semilly, Jem Twist, Muriesco du Cotentin, Myrtille Paulois, Nabucco[7], Socrate du Mûrier et Johnny Boy.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f http://infochevaux.haras-nationaux.fr/fr/dollar-du-murier-M8yvnNYRRru6thoBR_NYvg/infos-generales
  2. a et b « Disparition de Dollar du Mûrier », Cheval Magazine, (consulté le 13 septembre 2018).
  3. Timothée Boutry, « 450 000 ? Pour bichonner le cheval des Jeux Olympiques », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  4. « Saut d'obstacles : forfait des Français », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2018).
  5. « Equitation - La France qui guigne », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le 13 septembre 2018)
  6. « La France ne passe pas l’obstacle », sur www.20minutes.fr, (consulté le 13 septembre 2018)
  7. a b et c Emmanuel Jeangirard, « La mort restée secrète de Dollar du Mûrier », Cavadeos, .
  8. « Dollar du Mûrier » (consulté le 25 mai 2014).