Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lambert.
Dode Lambert
Dode Lambert août 2013.JPG
Dode Lambert en août 2013
Naissance
Nationalité
Activité
Formation

Dode Lambert, de son vrai nom Dominique Delachaux-Lambert, née le à Lausanne, est une artiste-peintre, illustratrice et réalisatrice de courts métrages animés suisse.

Sommaire

BiographieModifier

Dode Lambert suit entre 1966 et 1970 les cours de l'École cantonale d'art de Lausanne (ECAL). Elle reçoit trois ans de suite entre 1973 et 1975 une bourse en art appliqué. Elle expose ses œuvres dès 1976 dans de nombreuses expositions collectives, puis seule dès 1981. Entre 1981 et 1986, elle enseigne le dessin à l'École romande des arts graphiques (devenue depuis École romande d'arts et communication de Lausanne - ERACOM) et anime depuis 1997 des stages de peinture en France. Dès 2002, elle s'intéresse également à l'animation de sable[Note 1].

Elle vit et travaille depuis 1976 à Valeyres-sous-Ursins, dans le canton de Vaud. Mariée au sculpteur Gaspard Delachaux qu'elle a rencontré lors de ses études, elle est la mère de deux enfants, Anne et Simon[1],[2],[3],[4],[5],[6].

PeintureModifier

Dode Lambert utilise plusieurs techniques picturales, dont la peinture acrylique, la peinture à l'huile ou la gouache, sur du papier, du carton ou du bois, pour jouer avec de nombreux personnages imaginaires, en pied ou en portraits, étranges, attendrissants, inquiétants ou drôles. Les personnages et les visages sont constamment présents dans ses tableaux, dont ils sont le centre : « J'ai toujours peint des personnages. Je n'arrive pas à m'en défaire et je ne veux pas m'en défaire », dit-elle[7]. Pour Dode Lambert, « l'essentiel c'est de raconter l'émotion, celle qui transparaît chez le sujet et à laquelle [elle] est réceptive »[1],[8],[9].

ExpositionsModifier

Expositions collectivesModifier

  • 1976 : 81 ASG Künstler im Stadthaus (Zurich) ;
  • 1978 : Plomb - Plume - 3 Dim, galerie Unip (Lausanne) ;
  • 1979 : Horizon 80, Musée cantonal des beaux-arts (Lausanne) ;
  • 1980 : Microcosmes, Galerie suisse (Paris) ;
  • 1982 : Chambres insolites - Taille de l'homme, Fondation Le Grand-Cachot-de-Vent, La Chaux-du-Milieu ;
  • 1984 : Format, Musée cantonal des beaux-arts (Lausanne) ;
  • 1985 : 6 Artistes à l'Hôtel de ville (Yverdon-les-Bains) ;
  • 1987 : Galerie Bel-Étage (Bâle) ;
  • 1988 : Cartes de vœux, Hôtel de ville, Yverdon-les-Bains ;
  • 1993 : Lineart, foire internationale de l'art (Gand) ;
  • 1999 : 6 Artistes de la cartothèque, Hôtel de ville, Yverdon-les-Bains ;
  • 2001 : Jardin des délices, Hôtel de ville, Yverdon-les-Bains ;
  • 2003 : 20 ans de l'Hôtel de ville, Yverdon-les-Bains ;
  • 2004 : Tant qu'il y aura des fleurs…, Hôtel de ville, Yverdon-les-Bains ;
  • 2005 : Intra Muros - Extra Muros, Hôtel de ville, Yverdon-les-Bains ;
  • 2006 : Femmes, femmes, femmes, Galerie 16, Yverdon-les-Bains ;
  • 2010 : Parallèles, bipèdes, et plus si entente (avec Gaspard Delachaux), Galerie de l'Hôtel de ville, (Yverdon-les-Bains)[10] ;
  • 2013 : avec Marcus Egli et Frédéric Michaud, Atelier-galerie Hofstetter (Fribourg).

Expositions personnellesModifier

  • 1981, 1984 : Galerie Cimaise (Lausanne) ;
  • 1983, 1986, 1988, 1991, 1994, 1998 : Galerie de Couvaloup (Morges) ;
  • 1989, 1992, 1995, 2000, 2002, 2004, 2006 (Mininatures), 2009, 2015 : Galerie HumuS (Lausanne) ;
  • 1993, 1996, 1999 : Galerie Stalder (Genève) ;
  • 2007, 2013 : Atelier-galerie Hofstetter (Fribourg) ;
  • 2012 : Galerie du Château d'Avenches.

Collections publiquesModifier

LivresModifier

MonographieModifier

Ouvrages illustrés par Dode lambertModifier

  • Gisèle Ansorge et Dode Lambert, Pierres malicieuses, Lausanne, éditions des Terreaux, , 55 p.[12]
  • Denis Guelpa et Dode Lambert, Mater l'Alma, éditions HumuS et éditions Dumerchez, (ISBN 2940127255)[11].

Films d'animationModifier

  • 2002 : Sables (animation de sable), créé pour le Muséum d'histoire naturelle de Neuchâtel, produit par Nag Film ;
  • 2005 : HLM Quiproquo (animation de sable), produit par Nag Film. Le film raconte en 8 minutes comment les habitants d'une HLM se rapprochent les uns des autres lorsqu'ils s'allient pour éliminer un corbeau qui sème la hargne dans l'immeuble[13],[14],[15] ;
  • 2006 : Animatou, réalisé en collaboration avec Claude Luyet, Georges Schwizgebel, Claude Barras, Roméo Andreani et Alexandre Lachavanne. Le film raconte en un peu plus de 5 minutes l'histoire d'un chat créé par un animateur pour se débarrasser d'une souris qui gêne son travail. Le film parcourt plusieurs techniques d'animation (dessin, peinture, sable, pâte à modeler et animation 3D), Dode Lambert réalisant l'animation de sable[16].

Liens externesModifier

NotesModifier

  1. La plupart des informations concernant la biographie et les expositions de Dode Lambert proviennent d'un document mis à disposition lors de l'exposition Parallèles, bipèdes, et plus si entente présentée à Yverdon-les-Bains en 2010.

RéférencesModifier

  1. a et b « Dode Lambert (Dominique Delachaux), artiste peintre à Valeyres-sous-Ursins - L'émotion sans concession », Journal du Nord Vaudois,‎
  2. « La Distylerie » (consulté le 8 août 2013)
  3. « Monographies », sur le site de la galerie HumuS (consulté le 8 août 2013)
  4. « Dode Lambert », sur le site de l'Institut suisse pour l'étude de l'art (ISEA), (consulté le 8 août 2013)
  5. Dominique Vollichard, « Dominique et Gaspard Delachaux s'exposent - Un couple "sans pitié" », 24 heures,‎ , p. 49
  6. Biographie de Gaspard Delachaux sur son site personnel
  7. « Drôles de gueules à la Galerie Couvaloup », 24 heures,‎
  8. Dominique Vollichard, « Dominique Delachaux - Le tranchant du virage », 24 heures,‎ , p. 43
  9. Armande Reymond, « Tableaux de vœux », 24 heures,‎ , p. 77
  10. « Expositions de groupe de Gaspard Delachaux », sur le site de Gaspard Delachaux (consulté le 8 août 2013)
  11. a et b Catalogue de la galerie HumuS
  12. « Pierres malicieuses », sur https://books.google.ch (consulté le 9 août 2013)
  13. « HLM Quiproquo », sur www.swissfilms.ch (consulté le 8 août 2013)
  14. « HLM Quiproquo », sur le site du Festival international du film d'Amiens (consulté le 8 août 2013)
  15. « HLM Quiproquo », sur l'IMDb (consulté le 8 août 2013)
  16. Anne Guibert et Marc Houvet, « Dossier pédagogique sur Animatou », (consulté le 8 août 2013)