Division III (NCAA)

Division III (NCAA)
Image illustrative de l’article Division III (NCAA)

Nom(s) précédent(s) College Division
Sport(s) représenté(s) Multisports
Création 1906
Président Mark Emmert
Siège Indianapolis, Indiana, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nations membres États-Unis
Clubs 443 universités
Licenciés 186 415 athlètes (en 2021-22)
Site web Site officiel

La Division III (abrégée en D3 ou D-III) est le troisième niveau et le niveau le plus bas du sport universitaire de la National Collegiate Athletic Association (NCAA) aux États-Unis, les niveaux supérieurs étant la Division I et la Division II.

La Division III ne permet pas à ses membres d'offrir de bourse sportive à leurs athlètes-étudiant[e]s[1].

Initialement, la NCAA était divisée en deux divisions : la University Division et la College Division. En 1956, la College Division était composée des plus petites universités et colleges qui n'avaient ni les moyens ni les ressources des plus grands programmes sportifs du pays. Elle éclate à nouveau en 1973 lorsque la NCAA renomme la University Division en Division I et divise la College Division entre la Division II et la Division III, la DII permettant à ses membres d'offrir des bourses sportives contrairement à la D-III.

La Division III est la plus large Division de la NCAA puisqu'elle compte environ 450 institutions[2] dont 80% sont des établissements privés et 20% sont publics. Ces établissement comptent en moyenne 2 750 étudiants athètes, les plus petits n'en comptant que 418 et les plus importants 38 000. 40% de l'ensemble des étudiants athlètes de la NCAA participent aux compétition de la D-III[3].

Conditions d'adhésionModifier

Les institutions de la division III doivent avoir au moins trois programmes sportifs pour hommes et trois pour femmes dont les rencontres sont réparties sur toute une saison. Les équipes mixtes (composées à la fois d'hommes et de femmes) sont considérées comme des équipes masculines à des fins de parrainage sportif. Une caractéristique spécifique de la D-III réside dans le nombre total de sports requis par établissement, celui-ci étant variant en fonction du nombre d'inscription à temps plein d'étudiants-athlètes de première année. Les établissements ayant un nombre d'inscription de maximum 1 000 élèves doivent parrainer cinq sports masculins et cinq sports féminins tandis que ceux dont les inscriptions sont plus importantes doivent en parrainer six pour chaque sexe. Les établissements qui parrainent des programmes sportifs pour un seul sexe (les écoles non mixtes, plus quelques écoles historiquement réservées aux femmes qui sont désormais mixtes) n'ont qu'à satisfaire aux exigences de parrainage pour ce sexe. Il y a des règles minimales de concours/matchs et des minimums de participants pour chaque sport à respecter[4],[5].

Les programmes sportifs de la Division III sont des programmes parascolaires non générateurs de revenus, le personnel (entraîneurs, soigneurs...) étant financé comme tout autre département universitaire. Ils présentent des étudiants-athlètes qui ne reçoivent aucune aide financière liée à leur capacité sportive[5] Les étudiants-athlètes ne peuvent pas obtenir le statut de redshirt comme étudiants de première année[6] et les écoles ne peuvent pas utiliser des dotations ou des fonds dont le but principal est de sponsoriser les programmes sportifs[7].

Les établissements de la division III « n'accorderont aucune aide financière à un élève sur la base de son leadership, de ses capacités, de sa participation ou de ses performances sportives »[8]. L'aide financière accordée aux étudiants-athlètes doit être accordée selon les mêmes procédures que pour le corps étudiant général et la proportion de l'aide financière totale accordée aux étudiants-athlètes « doit être à peu près équivalente au pourcentage d'étudiants-athlètes au sein du corps étudiant »[9]. L'interdiction des bourses est strictement appliquée. À titre d'exemple du sérieux avec lequel la NCAA applique cette règle, en 2005, le MacMurray College est devenu la cinquième institution sanctionnée d'une suspension d'activité sportive après que son programme de tennis masculin ait accordé des subventions aux joueurs nés à l'étranger (pour ce cas, suspension de deux saisons de ce programme)[10]. Par contre, les deux académies de service membres de la D-III, la marine marchande et la garde côtière, ne violent pas l'interdiction des bourses d'études sportives car tous les étudiants, qu'ils soient ou non des athlètes universitaires, reçoivent le même traitement, une bourse complète.

Un autre aspect qui distingue la D-III des autres divisions de la NCAA est qu'il est spécifiquement interdit aux institutions de la DIII d'utiliser la lettre d'intention nationale ou tout autre formulaire de pré-inscription qui n'est pas exécuté par d'autres étudiants potentiels de l'école. La NCAA prévoit une exception - un formulaire de signature standard et non contraignant qui peut être signé par l'étudiant et qui annonce de façon festive l'acceptation de son inscription. Cependant, ce formulaire ne peut pas être signé sur le campus de l'école et les membres du personnel de celle-ci ne peuvent pas être présents lors de la signature[11].

Conférences multi-sportsModifier

Conférences centrées sur un seul sportModifier

Football américainModifier

Hockey sur glaceModifier

CrosseModifier

Volley-ball masculinModifier

Membres indépendantsModifier

Lien pour la liste des écoles indépendantes de la Division III (NCAA) (en)

Cinq écoles ont le statut d'indépendantes (non liées à une conférence) pour l'ensemble de leurs programmes sportifs :

Plusieurs autres écoles ne possèdent qu'un ou peu de programmes sportifs indépendants comme par exemple l' université Baptiste d'Eastern en Pennsylvanie (en) pour le football américain.

Membres évoluant partiellement en D-IModifier

Dix écoles ont un ou deux programmes sportifs participant aux compétition organisées en Division I (NCAA) :

Pour les programmes sportifs de ces dix écoles évoluant en D-I, leurs étudiants-athlètes peuvent se voir attribuer une bourse sportive[12].

Néanmoins, la NCAA ne permet pas aux équipes de football américain et de basketball de participer aux championnats de la Division I. Depuis 1992 dependant, les équipes de football américain de D-III peuvent être inscrites dans la Pioneer Football League, une conférence de la NCAA Division I FCS au sein de laquelle aucune bourse sportive ne peut être accordée aux étudiants-athlètes.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Division III (NCAA) » (voir la liste des auteurs).

RéférencesModifier

  1. (en) « Why Athletes Have an Edge at Elite Colleges », sur CBSNews.com (consulté le )
  2. (en-US) « The Division III Experience », sur NCAA.org (consulté le ).
  3. (en-US) « Division III Facts and Figures », NCAA, (consulté le ).
  4. (en-US) « Bylaw 20.11.3: Sports Sponsorship », NCAA, (consulté le ), p. 221–25.
  5. a et b (en-US) « Divisional Differences and the History of Multidivision Classification », NCAA, (consulté le ).
  6. (en-US) NCAA, « Bylaw 14.2.4.1 Minimum Amount of Participation », (consulté le ), p. 93.
  7. (en-US) « Bylaw 15.01.5 Student-Athlete Financial Aid Endowments or Funds », NCAA (consulté le ), p. 107.
  8. (en-US) « Bylaw 15.01.3 Institutional Financial Aid », NCAA, (consulté le ), p. 107.
  9. (en-US) « Bylaw 15.4.1 Consistent Financial Aid Package. », NCAA, (consulté le ), p. 110.
  10. (en-US) « LSDBi », sur ncaa.org, (consulté le ).
  11. (en-US) « Bylaw 13.9.1 Letter-of-intent Prohibition », NCAA, (consulté le ), p. 80–81.
  12. (en-US) Adam, Wodon, « Scholarships Will Continue For D-III 'Play Up' Schools », sur USCHO.com, (consulté le ).