Ouvrir le menu principal
Paysage de Béotie vu du monastère d'Hosios Loukas

Dístomo (grec moderne : Δίστομο), anciennement Dístomon (Δίστομον), est un village et une ancienne municipalité grecque dans le district régional de Béotie. Elle comptait 4 368 habitants en 2001.

GéographieModifier

Le village est construit à l'entrée de la vallée reliant la plaine de Béotie à celle d'Amfissa, à l'endroit où celle-ci se sépare en deux autres vallées, ce qui en fait une situation stratégique. Elle se situe à 180 km à l’ouest d’Athènes, 25 km à l’ouest de Livadiá, 15 km au sud de Desfina et à l'est de Delphes et Itéa et sud-est de Amfissa. Elle est bordée à l’ouest par la préfecture de Phocide. Elle est accessible par la route GR-29 (Arachova – Distomo).

La municipalité est petite et ne comporte que deux villages et deux localités. La partie ouest de la municipalité est inhabitée, la terre étant impropre à l’agriculture. L’un des plus importants monuments de l’architecture byzantine, le monastère d’Osios Loukas, est situé à proximité de Distomo.

HistoireModifier

 
Dème de Dístomo-Arachova-Andikyra à la suite de la réforme Kallikratis (2010)

Sa situation en a fait le théâtre de plusieurs conflits au cours de l'histoire, notamment pendant la guerre d'indépendance.

Dístomo est notamment connue pour le massacre perpétré par l’armée du IIIe Reich contre les habitants de la région au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Actuellement, Dístomo est l’une des principales villes minières d’aluminium en Grèce. Elle fournit en aluminium le pays, et exporte vers le sud de l’Europe. Les autres activités importantes sont l’agriculture et les services.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :