Discussion:Traité d'architecture

Autres discussions [liste]
  • Admissibilité
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives
  • Commons
Ajouter une discussion

Cet article présente l'architecture comme une science, ce qui reste à démontrer : même Durand (professeur d'architecture à l'école polytechnique) intitule l'introduction de son cours comme ça « Importance de l'Architecture ; but de cet art ; [..] ». Le bon sens voudrait qu'on expose les théories générales d'abord : l'architecture est un art (art mécanique au Moyen Âge, puis Beaux-Arts).

Je suis curieux, aussi, de connaître le corpus de Jean-Pierre Epron. Il me semble en effet que la particularité des ouvrages théoriques français sur l'architecture est qu'ils sont des cours, contrairement aux traités italiens. Il suffit de regarder les titres des ouvrages pour s'en persuader :

--Coyau 21 juillet 2007 à 19:45 (CEST)[répondre]

Tout a fait d'accord pour l'ambiguïté et je crois que là en particulier la page discussion a son utilité. Je remarque que ta première référence à l'art est au sens du savoir, au sens d'art libéral plus que de beaux-art. Pourrait-on dire que l'architecture est un institut comme l'institut de France qui regroupe plusieurs académie ou les savoirs se fécondent les uns les autres grâce à la perméabilité qui existe entres les sections. C'est un concept difficile à exposer, réfléchissons y. C'est un article qui prend vie et c'est l'essentiel. Je pense que ta remarque sur la différence entre traités français et italien pourrait être intégrée au texte. J'ai aussi rajouté De l'ambiguïté en architecture de Venturi. Merci pour la mise en page et les compléments. Williamlll 23 juillet 2007 à 11:35 (CEST)[répondre]
Cela dit, le propos de cet article n'est pas de définir l'architecture (il y a architecture pour ça), mais de s'intéresser aux traités d'architecture (c'est le titre). Il n'y a pas de savoir que scientifique. L'architecture a oscillé entre les arts libéraux et mécaniques au cours du temps, il faudrait demander son avis au sieur Platon pour commencer...
Quelques pistes de réflexion pour réorienter le débat sur les traités, si on parle du « genre littéraire » qui accompagne l'architecture européenne d'influence gréco-latine (il faut aussi définir un corpus) :
  • Qui les écrit ? Pourquoi ? Pour qui ? Quand ? Où ?
  • Comment (jusqu'assez tard) en partant d'une même base — les Dix Livres… de Vitruve —, chacun arrive à orienter le propos dans un sens ou dans un autre ?
  • Comment un traité est-il structuré ? (corpus, règles édictées, place de la licence, illustration, etc.)
Il faudrait aussi trouver des sources plus complètes que John Summerson (vulgarisation très illustrée, pas un ouvrage de référence), je vois en le rouvrant que c'est la source de la liste des traités, il faudrait chercher un peu plus loin (trouver les noms complets des auteurs et des traités, par exemple), recouper les informations, etc. Il peut être intéressant de consulter les travaux de Jean-Philippe Garric qui a cherché sur les traités d'archi en particulier. --Coyau 24 juillet 2007 à 21:41 (CEST)[répondre]

Recentrage de l'article sur son sujetModifier

Je prends la liberté d'enlever les considérations qui n'ont pas leur place dans l'article et de mettre des généralités dans le style de Wikipédia (en commençant par définir le sujet, et en le reliant au reste de l'encyclopédie). À approfondir.--Coyau 25 juillet 2007 à 22:14 (CEST)[répondre]

Revenir à la page « Traité d'architecture ».