Discussion:Niké

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Niké ou Nikè ?Modifier

Je vois que la graphie choisie ici est Niké. Je ne suis pas helleniste, mais j'avais l'impression que comme Boulè, Nikè était la graphie communément acceptée. Où puis-je trouver des explications sur ce choix de translitération ? Merci :) Sxilderik (d) 29 avril 2008 à 00:54 (CEST)

je confirme, le hèta se prononce en è long et ouvert, comme dans "aime" ou fraîche". Vue la portée scolaire du sujet et étant donnée l'homophonie grossière, c'est quand même dommage. --Jean.jul (discuter) 18 mai 2015 à 21:18 (CEST)

BéréniceModifier

Bérénice est la forme grecque, mais l'origine me semble égyptienne.

Sur la pierre de Rosette, il y a le cartouche de Bérénice II, épouse de Ptolémée III et mère de Ptolémée IV et Arsinoë III. On est dans la 33e dynastie au 3e siècle avant JC. Et on lirait Perniigt ou Perniikt En egyptien Per est la maison (Per-aa = grande maison, le pharaon) et "nii" ou "ni-ni" est le salut. Avant le t final qui est un signe de féminité, il y a g ou k avec l'idée de supporter. On peut conclure rapidement "maison du salut" ou "celle qui salue" ou "celle qui apporte le salut".

Revenir à la page « Niké ».