Ouvrir le menu principal

Dimanche +
Logo de l'émission
Logo de l'émission

Autre titre francophone Dim +
Genre Magazine politique
Périodicité Hebdomadaire
Réalisation Pascal Rétif
Présentation Anne-Sophie Lapix (2008-2013)
Ancienne présentation Laurence Ferrari (2006-2008)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 7 (2006-2013 )
Production
Durée 55 minutes
Diffusion
Diffusion Canal+
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Statut Arrêtée
Public conseillé Tout public
Site web http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3354-c-dimanche.html
Chronologie

Dimanche+ est une émission de télévision politique française diffusée sur Canal+ du au et présentée par Laurence Ferrari de à puis par Anne-Sophie Lapix de à .

Sommaire

PrincipeModifier

L'émission est consacrée à l'actualité politique en France, autour d'un invité.

Dès le début de l'émission, un épisode de la série Le Château relate les grands moments de l'actualité politique de la semaine. Trois reportages viennent ponctuer l'interview des deux invités. L'émission s'achève par La Bande-Annonce, l'agenda des événements à venir, réalisée par Nicolas Escoulan.

Ensuite, la formule a changé : l'émission débute avec un rappel des informations, et deux rubriques sont présentes au cours de l'émission : French Paradox sur des aspects de la législation dans différents pays confrontés à la situation en France, et Les ON/OFF, présenté par Karim Rissouli. Deux reportages sont aussi diffusés.

HistoireModifier

La première de l'émission a lieu le dimanche sur Canal+ à 12 h 40 en remplaçement du Vrai Journal de Karl Zéro, diffusée à cette case horaire pendant près de dix ans de à [1]. C'est alors Laurence Ferrari qui en prend les commandes, délaissant ainsi son poste de joker de Claire Chazal pour la présentation des journaux du week-end de TF1 et de coanimatrice du magazine d'information dominicale de la première chaîne Sept à huit. Elle est remplacée à ces postes par Anne-Sophie Lapix, débarquant du 12:50 d'M6.

En , invitée du Grand journal de Canal+ présenté par Michel Denisot, Anne-Sophie Lapix, ex-présentatrice de Sept à huit et des remplacements des journaux du week-end de Claire Chazal, annonce qu'elle accepte la proposition de la rédaction de présenter le magazine politique de la chaîne dès la rentrée, en remplacement de Laurence Ferrari, partie pour être la présentatrice du Journal de 20 heures de TF1 la semaine, en remplaçant ainsi Patrick Poivre d'Arvor.

À la rentrée 2012, Dimanche + est déplacée en début d'après-midi à 14 h 20 avant d'être remontée à 11 h 55 en lors de l'acquisition par la chaîne cryptée des droits de diffusion de la Formule 1 à TF1.

En septembre 2012, Canal+ se sépare d'un des producteurs de l'émission, l'agence de presse Capa, pour confier l'intégralité du programme à la société KM Productions, qui ne produisait que 50 % du flux.

En , il est annoncé qu'Anne-Sophie Lapix va quitter la présentation de l'émission à la fin de la saison pour gagner France 5 dès la rentrée, afin d'animer C à vous en access prime-time à la place d'Alessandra Sublet[2].

Canal+ se met dans un premier temps à la recherche d'un nouvel animateur ou d'une nouvelle animatrice pour son magazine politique dominical ; Laurence Ferrari (de retour dans le groupe Canal+ sur la nouvelle chaîne D8 depuis avec Le Grand 8) refuse la proposition qui lui est faite de reprendre la présentation de Dimanche + cinq ans après l'avoir quitté[3].

Finalement, mi-, on apprend dans la presse que l'émission ne sera pas reconduite pour une huitième saison à la rentrée 2013. La direction des programmes de Canal+ décide de remplacer Dimanche + par une prolongation de l'émission présentée par Maïtena Biraben Le Supplément, sous le nom du Supplément politique[4].

La dernière émission est alors diffusée à la fin de la saison en cours le dimanche . Composée spécialement uniquement de reportages, elle attire 400 000 téléspectateurs pour 3,3 % de parts de marché, contre 300 000 la semaine précédente[5].

PrésentatricesModifier

Identité visuelle (logo)Modifier

Notes et référencesModifier