Ouvrir le menu principal

Die Gartenlaube
Image illustrative de l’article Die Gartenlaube

Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue Allemand
Diffusion 382 000 ex. (1876)
Fondateur Ferdinand Stolle et Ernst Keil (de)
Date de fondation 1853
Date du dernier numéro 1944

Die Gartenlaube (Illustriertes Familienblatt) est un hebdomadaire familial illustré de Saxe, de l'Empire allemand, puis de l'Allemagne de la première moitié du XXe siècle, fondé en 1853 par Ferdinand Stolle. Il changea de nom en 1938 pour devenir Die neue Gartenlaube et cessa de paraître en 1944.

Ce fut la première parution de masse et un succès de la presse allemande, puisqu'il atteignit un lectorat entre deux et cinq millions dans les meilleures années, les années 1890. Sa diffusion était de 382 000 exemplaires en 1876, lorsqu'il était édité par Ernst Keil (de). Il fit appel à de nombreux illustrateurs et graveurs de l'époque et fit paraître les premières photographies de la presse allemande.

Die Gartenlaube, ce qui signifie la tonnelle du jardin, avait un positionnement de revue familiale. Il faisait paraître des nouvelles en feuilleton et des analyses encyclopédiques sur l'actualité et la culture, ce qui est aujourd'hui un outil indispensable pour comprendre la société allemande d'alors. Après la mort d'Ernst Keil en 1878, Die Gartenlaube est dirigé par Adolf Kröner qui interdit d'exploiter tout thème politique ou religieux et d'évoquer des fléaux sociaux, comme le suicide ou le divorce.

Johann Strauss II a publié la partition d'une valse en 1895, intitulée der Gartenlaube-Walzer (opus 61), dédiée aux lecteurs de la revue.

L'Allemand Adolf Marx, installé en Russie, y adapte la formule de cet hebdomadaire, en lançant l'illustré Niva qui sera lu dans tout l'Empire (1869-1918).

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (de) Fayçal Hamouda, Der Verleger Ernst Keil und seine Gartenlaube, Leipzig, Marlitt, 2011