Diascordium

Le diascordium était un remède de la famille des électuaires, appelé aussi électuaire opiacé astringent. Il venait après la thériaque, étant d'ailleurs comme une thériaque simplifiée mais additionnée d'opium (laudanum), au second rang de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [1].

Il était composé selon l'ouvrage de Maistral de :

Notes et référencesModifier

  1. D'après Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.