Ouvrir le menu principal

Dialogues d'exilés (Flüchtlingsgespräche en allemand) est un texte écrit par Bertolt Brecht publié de manière posthume à Berlin en 1961. Il a commencé son écriture en 1940 au cours de son exil en Finlande et l'acheva aux États-Unis. Il met en scène la rencontre de deux exilés au buffet d'une gare : Kalle, un ouvrier et Ziffel, un physicien. Autour de bières, une conversation philosophique s'installe.

Ce texte est traduit en Français pour les éditions de l'Arche par Jean Baudrillard et Gilbert Badia. Cette traduction a été mise en scène et est très régulièrement jouée en France. En 2005, en clin d'œil à Brecht, Jean Baudrillard et Enrique Valiente Noailles intitulent le livre qui reprend leur conversation Les Exilés du dialogue.

CitationModifier

« Le passeport est la partie la plus noble de l'homme. D'ailleurs un passeport ne se fabrique pas aussi simplement qu'un homme. On peut faire un homme n'importe où, le plus étourdiment du monde et sans motif raisonnable: Un passeport, jamais. Aussi reconnait-on la valeur d'un bon passeport, tandis que la valeur d'un homme, si grande soit elle, n'est pas forcément reconnue. »

Mise en scèneModifier

Quelques mises en scène en langue française :

Liens externesModifier