Deuxième pandémie de peste

La deuxième pandémie de peste est une série de vagues d'épidémies de peste. La deuxième pandémie débute avec la peste noire, qui atteint l'Europe continentale au milieu du XIVe siècle et va ainsi régulièrement resurgir jusqu'au XIXe siècle, de l'Europe au bassin méditerranéen et jusqu'au Moyen-Orient.

Deuxième pandémie de peste
Maladie
Agent infectieux
Localisation
Europe, bassin méditerranéen et Moyen-Orient
Date d'arrivée
1347
Date de fin
1835

ContexteModifier

On dénombre 3 grands épisodes de pandémie de peste :

  1. la peste de Justinien : de 541 jusqu'en 767
  2. Deuxième pandémie : milieu du XIVe siècle jusqu'au XIXe siècle
  3. Troisième pandémie : milieu du XIXe siècle jusqu'au XXe siècle

Les résurgences de la deuxième pandémie de peste seront très différentes les unes des autres, à la fois par leur mortalité, par leur extension géographique et par leur durée. La peste qui frappe l'Empire ottoman entre 1812 et 1819 est la plus remarquable. Pendant sept années, la maladie va frapper l'Empire de Constantinople à Alexandrie en passant par les Balkans[1]. D'autres résurgences auront des impacts plus limités et localisés.

Les principales résurgences durant la deuxième pandémie de pesteModifier

Ce tableau n'est pas exhaustif, il démontre la forte récurrence des épidémies de peste pendant cinq siècles[2],[3].

Périodes Lieux Bilan humain Notes
1347–51 Europe, Asie, Moyen-Orient 25–75 000 000 Peste noire
1360–63 Angleterre 700–800 000
1464–66 Paris 40 000 [4]
1471 Angleterre 300–400 000 [5]
1479–80 Angleterre 400–500 000 [5]
1563 Londres 20 000
1576–77 Venise 50 000 [6]
1582-83 Tenerife 5-9000 [7],[8]
1592–93 Malte 3 000 Épidémie de peste à Malte (1592-93)
1592–95 Londres 20 000
1596–99 Castille 500 000 [9]
1603–11 Londres 43 000 [10]
1620–21 Alger 30–50 000 [11]
1628–31 France 1 000 000 [12]
1629–31 Italie 280 000 Épidémie de peste en Italie (1629-31)
1637 Andalousie 20 000 [13]
1647–52 Séville et Valence 500 000 Grande Peste de Séville
1654–55 Russie 700 000 [14],[15]
1656–57 Naples et Rome 150 000 Grande peste de Naples
1665–66 Londres 70–100 000 Grande peste de Londres
1675–76 Malte 11 300 Épidémie de peste à Malte (1675-76)
1679–80 Autriche 76 000 Grande peste de Vienne
1681 Prague 83 000
1689–90 Bagdad 150 000 [16]
1704–10 Pologne 75 000 Épidémie de peste de la Grande guerre du Nord
1709–13 Baltique 300–400 000 Épidémie de peste de la Grande guerre du Nord
1720 Marseille 100 000 Peste de Marseille (Peste de Provence et Peste d'Arles)
1738–40 Saint-Empire romain germanique 50 000 Grande peste de 1738
1770 Moscou 75 000 Épidémie de peste en Russie (1770–72)
1772-73 Empire perse 2 000 000 [16],[17] Peste perse de 1772-1773
1791 Egypte 300 000 [18]
1812–19 Empire Ottoman 300 000 [1] Épidémie de peste Ottomane (1812-19)
1813–14 Malte 4 500 Épidémie de peste à Malte (1813-14)
1813–14 Roumanie 60 000 [19] Épidémie de peste en Roumanie (1813–14)
1829–35 Empire perse 12 000 [20]
Estimation totale 31–81 000 000
Pays actuel Villes Nombre d'années
avec une résurgence de peste
(1347–1760)[21]
Royaume-Uni Londres 132
Algérie Alger 90
France Paris 89
France Toulouse 88
France Amiens 75
France Nantes 73
France Bordeaux 68
Italie Venise 63
Suisse Bâle 56
France Rouen 57
France Dijon 53
France Angers 55
Italie Milan 44
France Troyes 52
Allemagne Brême 44
Pologne Gdańsk 44
Espagne Barcelone 46
France Strasbourg 59
France Limoges 57
France Bourg-en-Bresse 77

ConséquencesModifier

La deuxième pandémie de peste impacte fortement les sociétés de l'époque. Outre le bilan humain immense propre à la peste, l'incapacité des contemporains à comprendre et encore plus soigner la maladie laisse libre cours à de nombreuses dérives comme le groupe des flagellants. La recherche de coupables parmi les minorités (les Juifs, lépreux, sorcières, mendiants et autres « semeurs de peste ») ne feront qu’alourdir le nombre de victimes[22].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Alex Chase-Levenson, The Yellow Flag: Quarantine and the British Mediterranean World, 1780–1860, Cambridge University Press, (ISBN 978-1-108-48554-8, lire en ligne), p. 31
  2. Jacques Henry, « Origine de la peste en Europe : une histoire de climat ! », sur contrepoints.org, (consulté le 28 avril 2020)
  3. Damien Mascret, « Pendant cinq siècles, la peste suivait l’homme, pas les rats », sur figaro.fr, (consulté le 28 avril 2020)
  4. Britannica 1911.
  5. a et b Gottfried 1983, p. 131.
  6. Bray 2004, p. 71.
  7. La Peste. El cuarto jinete
  8. Las epidemias de la Historia: la peste en La Laguna (1582-1583)
  9. Bray 2004, p. 72.
  10. Graunt 1759.
  11. Davis 2003, p. 18.
  12. Parker 2001, p. 7.
  13. George C. Kohn, Encyclopedia of Plague and Pestilence: From Ancient Times to the Present, (ISBN 9781438129235, lire en ligne)
  14. Collins S. (1671) The Present State of Russia. Edited by Marshall T. Poe, 2008
  15. Медовиков П. Е. (1854) Историческое значение царствования Алексея Михайловича
  16. a et b Issawi 1988, p. 99.
  17. « Plague in Iran: its history and current status » (consulté le 18 mars 2020)
  18. Mikhail 2014, p. 43.
  19. Ştefan Ionescu, Bucureştii în vremea fanarioţilor (Bucharest in the time of the Phanariotes), Editura Dacia, Cluj, 1974, p. 287–293.
  20. https://www.e-epih.org/upload/pdf/epih-e2016033-AOP.pdf
  21. (en) Ricci P.H. Yue, Harry F. Lee et Connor Y.H. Wu, « Trade routes and plague transmission in pre-industrial Europe », sur nature.com, (consulté le 29 avril 2020)
  22. Jean-Noël Biraben 1975, p. 57.

BibliographieModifier

  • Jean-Noël Biraben, Les hommes et la peste en France et dans les pays européens et méditerranéens, t. I : La peste dans l'histoire, Paris - La Haye, Mouton, (ISBN 2-7193-0930-3).
  • (en) J. N. Hays, The Burdens of Disease: Epidemics and Human Response in Western History, Rutgers University Press, (ISBN 978-0-8135-2528-0, lire en ligne)
  • (en) J. N. Hays, Epidemics And Pandemics: Their Impacts on Human History, ABC-CLIO, (ISBN 978-1-85109-658-9, lire en ligne)
  • (en) R. S. Bray, Armies of Pestilence: The Impact of Disease on History, James Clarke & Co., (ISBN 978-0-227-17240-7, lire en ligne)
  • (en) Robert C. Davis, Christian Slaves, Muslim Masters: White Slavery in the Mediterranean, the Barbary Coast and Italy, 1500-1800, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-0-333-71966-4, lire en ligne)
  • (en) Geoffrey Parker, Europe in Crisis: 1598-1648, Wiley, (ISBN 978-0-631-22028-2, lire en ligne)
  • (en) Alan Mikhail, The Animal in Ottoman Egypt, OUP, (ISBN 978-0-199-31527-7, lire en ligne)
  • (en) Charles Philip Mikhail Issawi, Fertile Crescent, 1800-1914: A Documentary Economic History, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-504951-0, lire en ligne)
  • (en) Robert S. Gottfried, The Black Death: Natural and Human Disaster in Medieval Europe, Hale, (ISBN 978-0-7090-1299-3)
  • (en) John Graunt, Collection of Yearly Bills of Mortality, from 1657 to 1758 Inclusive, (lire en ligne)
  • (en) Arthur Shadwell, Plague, vol. 21, Encyclopædia Britannica, , 693–705 p. (lire en ligne)

Articles connexesModifier