Defense POW/MIA Accounting Agency

La Defense POW/MIA Accounting Agency (DPAA) est une agence du Département de la Défense des États-Unis (DoD) fondé le chargée de retrouver les corps des militaires américains prisonniers de guerre ou disparus au combat depuis la Seconde guerre mondiale. Son siège est sur la base aérienne Hickam à Hawaï.

MissionsModifier

Le DoD estime en février 2015 à environ 83 000 le nombre d'Américains disparus au combat ou prisonniers dont le corps n'a pas été rendu. 73 515 durant la Seconde guerre mondiale, 7 857 durant la guerre de Corée, 1 636 durant la guerre du Vietnam, 126 durant des opérations durant la guerre froide, 6 durant les guerres du Golfe et d'autres conflits. 75 % de ces 83 000 sont localisés en Asie-Pacifique et 41 000 présumés disparus en mer[1].

27 000 corps pourraient être retrouvés, identifiés et inhumés selon le DoD. D'où un effort durable pour récupérer les restes humains et les rapatrier. La principale organisation précédente chargé de cette mission était le Joint POW/MIA Accounting Command (en) (JPAC) qui disposait d'un budget annuel de plus de 100 millions de dollars et d'environ 500 employés. Le JPAC a réussi à retrouver et à identifier les restes de 700 militaires américains entre 2003 et janvier 2015[2].

Anciens organismesModifier

La Defense POW/MIA Accounting Agency regroupe trois anciens organismes[3] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Past Conflit », sur Defense POW/MIA Accounting Agency, (consulté le 5 février 2015).
  2. Philippe Chapleau, « 83 000 GI's toujours portés disparus: leur recherche peut-être bientôt externalisée », sur Ouest-France, (consulté le 5 février 2015).
  3. Philippe Chapleau, « La toute nouvelle Defense POW/MIA Accounting Agency est opérationnelle », sur Ouest-France, (consulté le 5 février 2015).

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :