Deep Blue - Kasparov (1997, partie 6)

La 6e partie Deep Blue-Garry Kasparov[1] est une partie d'échecs jouée à New York le à partir de 15 heures, dernière partie du match retour de 1997 entre le supercalculateur Deep Blue et le grand maître russe et champion du monde d'échecs en titre Garry Kasparov.

L'adversaire de Deep Blue, Garry Kasparov, alors champion du monde d'échecs en titre.

Deep Blue avait été renforcé davantage après le match de l'année précédente avec Kasparov et a été officieusement surnommé « Deeper Blue ». Avant cette partie, le score était à égalité à 2½ – 2½ : Kasparov avait gagné la première partie, perdu la seconde (après avoir abandonné dans une position nulle), et annulé les parties 3, 4 et 5 (après avoir eu des positions avantageuses dans les trois).

La perte de cette dernière partie par Kasparov marquait la première fois qu'un ordinateur battait un champion du monde en titre dans un match de plusieurs parties. Ceci, ainsi que le fait que Kasparov n'avait résisté que 19 coups dans une partie ayant duré à peine plus d'une heure, a attiré beaucoup l'attention des médias.

PartieModifier

Il s'agissait ici de la 6e et dernière partie du match de 1997, et fut une miniature en défaveur du champion du monde :

Blancs : Deep BlueNoirs : Garry Kasparov
1. e4 c6 2. d4 d5 3. Cc3 dxe4 4. Cxe4 Cd7 5. Cg5 Cgf6 6. Fd3 e6 7. C1f3 h6? 8. Cxe6 De7 9. 0-0 fxe6 10. Fg6+ Rd8 11. Ff4 b5 12. a4 Fb7 13. Te1 Cd5 14. Fg3 Rc8 15. axb5 cxb5 16. Dd3 Fc6 17. Ff5 exf5 18. Txe7 Fxe7 19. c4 1-0.

abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position après 5.Cg5
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position après 7...h6?
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position après 11.Ff4
abcdefgh
88
77
66
55
44
33
22
11
abcdefgh
Position après 19.c4

Après le match, Kasparov a accusé l'équipe de Deep Blue de tricherie (insinuant qu'IBM avait une équipe de grands maîtres humains pour aider l'ordinateur)[2]. Bien que Kasparov ait demandé une autre revanche, IBM a décliné l'offre[3] et mis fin à son programme Deep Blue, démantelant le supercalculateur.

Notes et référencesModifier

  1. La partie sur le site www.chessgames.com - consulté le 20 mars 2015.
  2. (en) « Deep Blue's cheating move », Albert Silver, Chessbase.com - 19 février 2015 (consulté le 21 mars 2015).
  3. (en) « Man vs Machine – the endless fascination », Ram Prasad, sur le site Chessbase.com - 9 novembre 2003 (consulté le 21 mars 2015).

AnnexesModifier

Source externeModifier

Articles connexesModifier