David Kipping

astronome anglais

David Mathew Kipping[1], né fin 1983 ou en 1984[2], est un astronome, professeur assistant à l'Université Columbia. Il est spécialisé dans la recherche d'exoplanètes et d'exolunes et dirige le laboratoire Cool Worlds, partie du département d'astronomie de l'Université Columbia.

David Kipping
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Il est surtout connu pour ses travaux sur les exolunes, mais ses intérêts de recherche incluent également l'étude et la caractérisation des exoplanètes en transit, le développement de nouvelles techniques de détection et de caractérisation, les atmosphères d'exoplanètes, l'inférence bayésienne, la statistique des populations. Il est le chercheur principal du projet The Hunt for Exomoons with Kepler (HEK). Il aime aussi faire connaître la science et gère une chaîne YouTube, Cool Worlds, traitant de la recherche de son groupe et des sciences connexes[3].

Sa thèse de doctorat (Ph. D.), défendue en 2011 à l'University College de Londres, s'intitule The Transits of Extrasolar Planets with Moons[1].

RéférencesModifier

  1. a et b Kipping 2011.
  2. Il avait 33 ans en octobre 2017 : voir Grossman 2017.
  3. Kipping 2017.

BibliographieModifier

  • [Grossman 2017] (en) Lisa Grossman, « David Kipping seeks new and unexpected worlds » [« David Kipping cherche des mondes nouveaux et inattendus »], Science News, vol. 192, no 6,‎ 4 octobre 2017 (article), 14 octobre 2017 (numéro), p. 22.  
  • [Kipping 2011] (en) David Mathew Kipping, « The Transits of Extrasolar Planets with Moons » [« Les Transits de planètes extrasolaires avec lunes »], thèse de doctorat, University College de Londres,‎ (arXiv 1105.3189, lire en ligne).  
  • [Kipping 2017] (en) David Kipping, « David Kipping, Astronomer », .  
  • [Lemonick 2012] (en) Michael D. Lemonick, « Forget Exoplanets: The Hunt for Exomoons Is Heating Up » [« Oubliez les exoplanètes : la chasse aux exolunes s'intensifie »], Time,‎ (lire en ligne)
  • [Woo 2015] (en) Marcus Woo, « Why we're looking for alien life on moons, not just planets », Wired,‎ (lire en ligne)