Ouvrir le menu principal

Daniel Blancou

auteur français de bandes dessinées
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blancou.
Daniel Blancou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (42 ans)
Nationalité
Activité

Daniel Blancou est un auteur français de bande dessinée né le [1].

Sommaire

BiographieModifier

Daniel Blancou est né de parents instituteurs qui, entre 1967 et 1976[2], sont affectés au camp de harkis de Saint-Maurice-l'Ardoise, sur la commune de Saint-Laurent-des-Arbres (Gard)[3]. Blancou suit le cursus des Arts Déco de Strasbourg, dans la même promotion que les auteurs de bande dessinée Boulet, Lisa Mandel, Erwann Surcouf, Nicolas Wild et Reno[4].

En 2002, il débute dans le magazine Tchô ! et officie comme coloriste sur le troisième et quatrième album de L'odyssée du temps publiés en 2002 et 2004 (Éditions Paquet)[5].

En 2008, l'artiste signe sa première bande dessinée : Le roi de la savane, en solo[6], un one-shot qui met en scène la biographie fictive d'un lion de cirque, personnage créé dans Tchô ![7].

En 2009, l'auteur publie un second one-shot avec Albert le magnifique, mettant en scène un ours devenu humain qui, privé de son traitement, redevient ours[8],[9]. En 2010 paraît Être riche[10].

À partir de l'expérience de ses parents dans le camp de harkis sur la commune de Saint-Laurent-des-Arbres, Blancou se tourne vers le documentaire. Il les interviewe et se documente pour publier, en 2012, la bande dessinée documentaire Retour à Saint-Laurent des Arabes[11]. L'ouvrage reçoit un accueil critique favorable.

En 2013 paraît Énergies extrêmes, en collaboration avec le journaliste Sylvain Lapoix, prépublié dans La Revue dessinée. Le récit porte sur les enjeux du gaz de schiste[12].

S'associant avec le magistrat Patrice Camberou et le journaliste François Pottier, Blancou dessine Sous le feu corse, mémoires du juge d'instruction sur l'affaire des paillottes parue en 2016[13].

Blancou a aussi participé à des revues (notamment pour la prépublication de ses œuvres) comme Lapin[4] et La Revue dessinée, ainsi qu'à des ouvrages collectifs comme Être là avec Amnesty international[14].

Sa signature est un ambigramme.

ŒuvresModifier

Bandes dessinéesModifier

Daniel Blancou est scénariste et dessinateur, sauf indication contraire.

RécompenseModifier

RéférencesModifier

  1. Notice bedetheque
  2. Cissoko 2012.
  3. Potet 2012.
  4. a et b Roure Blancou 2012.
  5. « L'odyssée du temps. 4. La ville Blanche », sur BD Gest
  6. La rédaction, « Le Roi de la savane », L'Express,‎
  7. Fanny Sinelle, « César, le roi de la savane », BoDoï,‎ (lire en ligne)
  8. Benjamin Roure, « Albert le magnifique », BoDoï,‎ (lire en ligne)
  9. É. Lo., « La chute d'Albert camé. RTT. D'esclave salarié à rebut de la société. Deuxième album de Daniel Blancou. », Libération,‎
  10. Morgan Di Salvia, « Etre riche – Par Daniel Blancou – Sarbacane », sur Actua BD,
  11. Roure 2012.
  12. Philippe Belhache, « Histoire d'un scandale mondial », Sud Ouest,‎
  13. Violette Lazard, Patrice Camberou (int.) et François Pottier (int.), « L'affaire des paillotes », L'Obs,‎
  14. Hadrien Chidiac, « Être là avec Amnesty international », BoDoï,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier

DocumentationModifier

ArticlesModifier

Chroniques
  • Morgan Di Salvia, « Albert le magnifique - Par Daniel Blancou - Ed. Sarbacane », sur Actua BD,
  • Bande dessinée et narration, Paris : Presses universitaires de France, coll. « Formes sémiotiques », 2011, de Thierry Groensteen. (ISBN 978-2130584872)
  • Frédéric Potet, « Mélange des genres Bande dessinée. Oubliés de la guerre d'Algérie », Le Monde,‎
  • La rédaction, « "Retour à Saint-Laurent-des-Arabes", de Daniel Blancou et "Demain, demain. Nanterre, bidonville de la Folie, 1962-1966", de Laurent Maffre : oubliés de la guerre d'Algérie », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  • Benjamin Roure, « Retour à Saint-Laurent des arabes », BoDoï,‎ (lire en ligne)
  • Frédérique Roussel, « Trois bulles familiales pour l'Histoire : Florent Silloray, Jérémie Dres et Daniel Blancou revisitent le passé de leurs aïeux », Libération,‎ .
  • Adama Cissoko, « Une BD documentaire qui retrace l'histoire des harkis à Saint-Laurent-des-Arbres : "Un sujet délicat et douloureux" », Midi Libre,‎
  • Olivier Renault, « Trois visions de la guerre d'Algérie en BD », Ouest-France,‎
  • Eleonore Varini, « Souvenirs de harkis », Actualités Sociales Hebdomadaires,‎
  • La rédaction, « La guerre d'Algérie, une histoire à raconter et à dessiner », Le Progrès,‎
  • Fabien Deglise, « Énergies extrêmes, Daniel Blancou et Sylvain Lapoix », Le Devoir,‎
  • A Practical Guide to French Harki Literature, 2014, de Keith Moser, (ISBN 978-0739190098)
  • Marc Lamonzie, « Sous le feu corse – l’enquête du juge des paillotes », BoDoï,‎ (lire en ligne)
  • David Taugis, « Sous le feu Corse - Par Blancou, Camberou & Pottier-Futuropolis », sur Actua BD,
  • Isabelle Delorme, « Quand la bande dessinée fait mémoire du XXe siècle », sur Les presses du réel (ISBN 978-2-84066-999-9)
Interviews

Liens externesModifier