Dadu (affluent de la Min)

Dadu
Fleuve chinois
Illustration
Cours supérieur de la Dadu
Carte.
Carte du bassin versant des rivières Min et Dadu.
Caractéristiques
Longueur 1 155 km
Bassin 92 000 km2
Bassin collecteur Yangzi Jiang
Cours
Source Confluence du Dajin Chuan et Xiaojin Chuan à Danba
· Coordonnées 30° 52′ 30″ N, 101° 54′ 17″ E
Confluence Min Jiang
· Localisation Leshan
· Coordonnées 29° 32′ 58″ N, 103° 45′ 53″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la République populaire de Chine République populaire de Chine
Régions traversées Drapeau du Tibet Tibet

La Dadu (chinois : 大渡河 ; pinyin : dàdù hé, tibétain : རྒྱ་མོ་རྔུལ་ཆུ, Wylie : rgyal rong rgyal mo rngul chu) est un affluent du fleuve Min qui coule dans la province chinoise du Sichuan en Chine. Elle est également appelée rivière Tatu.

CaractéristiquesModifier

La Dadu a une longueur de 1 155 km avec un bassin versant d'une superficie de 92 000 km2.

HistoireModifier

Le traité de paix sino-tibétain signé en 783 dans l'actuel Xian de Qingshui priva la Chine des territoires à l'ouest de la rivière Dadu. Il n'empêcha pas les hostilités entre la Chine et l'Empire tibétain de reprendre trois ans plus tard[1].

La rivière est traversée par le pont de Luding, un pont historiquement important. Il fut le site d'une célèbre bataille qui opposa l’Armée rouge chinoise du Parti communiste de Mao Zedong à l'Armée nationale révolutionnaire du Parti nationaliste de Tchang Kaï-chek durant la longue marche. D'après le livre de Jung Chang et Jon Halliday "MAO l'histoire inconnue I "(Folio) la bataille pour le franchissement du fameux pont n'est qu'une légende.

Le tremblement de terre de Kangding Louding en entraîna un glissement de terrain qui affaiblit un barrage sur la rivière. Dix jours plus tard, le , le barrage se rompit et l'inondation qui en résulta s'étendit sur 1 400 km, tuant en aval 100 000 personnes. Ce désastre fut la deuxième catastrophe la plus mortelle[Quoi ?][2]. Une chanson de la Comédie musicale L'Orient est rouge est intitulée « à travers la rivière Dadu ».

AménagementsModifier

Plusieurs barrages de très grande taille ont été construits sur le fleuve au cours de la décennie 2010 : Pubugou (3300 MW) inauguré en 2010, Houziyan (2600 MW) en 2016, Changheba (2600 MW) en 2016, Shuangjiangkou (2000 MW) en 2020.

Désignation Région ou province Cours d'eau Hauteur Puissance installée
(MW)
Production
annuelle (TWh/a)
Type de barrage Capacité de stockage Date
achèvement
Notes
Barrage de Changheba Sichuan Dadu 240 m 2 600 mégawatts 10,8 Barrage en remblai rocheux avec masque en béton 1 075 000 000 m3 2016 [3]
Barrage de Dagangshan Sichuan Dadu 210 m 2 600 mégawatts 11,43 Barrage-voûte 724 000 000 m3 2014 [4]
Barrage de Houziyan Guizhou Dadu 223,5 m 1 700 mégawatts 7,4 Barrage en remblai 662 000 000 m3 2017 (?) [5]
Barrage de Pubugou Sichuan Dadu 186 m 3 300 mégawatts 14,6 Barrage en remblai rocheux avec masque en béton 5 390 000 000 m3 2010 [6]
Barrage de Shuangjiangkou Sichuan Dadu 312 m 2 000 mégawatts Barrage en remblai (roches) 3 135 000 000 m3 2020 [7]

BibliographieModifier

Liens externesModifier

SourcesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Dadu River (China) » (voir la liste des auteurs).

Voir aussiModifier

 

Les coordonnées de cet article :

Notes et référencesModifier

  1. Voir Christopher I. Beckwith, « The Tibetan Empire in Central Asia », Princeton (US), 1987
  2. Schuster, R.L. and G. F. Wieczorek, "Landslide triggers and types" in Landslides: Proceedings of the First European Conference on Landslides 2002 A.A. Balkema Publishers. p.66
  3. « Changheba Hydropower Approved » [archive du ], Breakbulk, (consulté le )
  4. « Tendersinfo News » [archive du ], Dadu Hydropower to build Dagangshan Hydropower Development Program, (consulté le )
  5. (zh) « Houziyan Dadu Hydropower Project » [archive du ], Ganzi (consulté le )
  6. (zh) « State Power Dadu River Falls Hydropower Station Unit 4 put into power generation », China Guodian, (consulté le )
  7. « Shuangjiangkou hydropower Project », Chinese National Committee on Large Dams (consulté le )