Détomidine

composé chimique

Détomidine
Image illustrative de l’article Détomidine
Identification
Nom UICPA 4-[(2,3-diméthylphényl)-méthyl]-3H-imidazole
No CAS 76631-46-4
Code ATC « QN05CM90 »
SMILES
InChI
Apparence Poudre cristalline blanche • Solution limpide
Propriétés chimiques
Formule brute C12H14N2  [Isomères]
Masse molaire[1] 186,253 ± 0,011 g/mol
C 77,38 %, H 7,58 %, N 15,04 %,
Données pharmacocinétiques
Métabolisme Hépatique
Excrétion

Urine

Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Sédatif α2-agoniste
Voie d’administration Voies orale, intraveineuse et intramusculaire
Antidote Atipamézole, Yohimbine

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La détomidine est un α2-agoniste utilisé en anesthésiologie vétérinaire. En France et en Suisse, il ne possède d'autorisation de mise sur le marché (AMM) que pour les chevaux et les bovins[2].

Mode d'actionModifier

La détomidine agit sur les récepteurs adrénergiques α2 localisés dans le système nerveux central et le cœur. Elle diminue la libération de noradrénaline et provoque une inhibition du système nerveux sympathique. Ainsi, la détomidine est responsable d'une diminution de la vigilance, de la nociception et du tonus musculaire. À l'étage cardiaque, elle provoque une bradyarythmie.

La détomidine agit également sur les récepteurs adrénergiques α1, ce qui provoque une vasoconstriction périphérique et une hypertension. Ses effets secondaires sont beaucoup plus marqués qu'avec la xylazine.

détomidine
Noms commerciaux
  • Domidine (Royaume-Uni)
  • Domosedan (Royaume-Uni)
  • Dormosédan (France)
  • Equimidine (Royaume-Uni)
  • Hipnoton (Royaume-Uni)
  • Medesedan (Royaume-Uni, Suisse)
Laboratoire CP-Pharma, Dechra Vetenary Products, Eli Lilly (Elanco), Zoetis UK,
Classe ATCvet code QN05CM90
Identification
No CAS 76631-46-4 

PharmacocinétiqueModifier

Après administration, la détomidine est très vite distribuée aux tissus, dont l'encéphale.

Utilisation, posologieModifier

La détomidine possède une activité sympatholytique. Elle est utilisée en médecine vétérinaire comme sédatif et myorelaxant, ainsi que comme analgésique, notamment en cas de colique chez le cheval.
Chez le cheval, la détomidine est utilisée à la dose de 20 à 40 μg·kg-1 par voie intramusculaire ou intraveineuse[2], et à la dose de 60 µg kg−1 par voie orale.

Effets secondairesModifier

La détomidine provoque une dépression cardio-respiratoire importante à l'origine d'une bradycardie sinusale, de blocs atrio-ventriculaires et d'une bradypnée. Elle induit également une vasoconstriction.

Contre-indicationsModifier

Interactions médicamenteusesModifier

Les phénothiazines peuvent potentialiser l'hypotension provoquée par la détomidine. L'administration concomitante de sulfonamides potentialisés avec du triméthoprime peut induire des dysrythmies fatales.

AntagonisationModifier

La détomidine est antagonisée par des α2-antagonistes, comme l'atipamézole et la yohimbine.

Médicaments vétérinaires disponibles en FranceModifier

  • Domosédan (détomidine)
  • Antisédan (atipamézole)

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b ANMV Anses, « Domosedan, Résumé des caractéristiques du produit », iRCP, (consulté le 9 septembre 2012)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) DC Plumb, Veterinary Drug Handbook. 6e  éd. Iowa: Blackwell Publishing, 2008, p. 352-354.

Lien externeModifier

  • (en) Page spécifique dans le Compendium of Animal Medicines du National Office of Animal Health