Désert du Djourab

Djourab
Image illustrative de l’article Désert du Djourab
Localisation
Pays Drapeau du Tchad Tchad
Superficie environ 100 000[1] km2
Coordonnées 17° nord, 18° est
Géolocalisation sur la carte : Tchad
(Voir situation sur carte : Tchad)
localisation

Le désert du Djourab est un erg situé majoritairement dans les régions de Borkou, de Tibesti et de l'Ennedi Ouest, au Tchad.

Il serait vieux d'au moins 7 millions d'années, selon des études de 2006[2]. C'est dans le désert du Djourab, dans la région de Toros Ménalla, que les chercheurs ont identifié d'importantes formations de dunes fossiles témoignant d'un véritable erg dunaire fossile formé au Miocène supérieur. Selon eux, elles constituent le plus ancien témoignage direct d'un épisode désertique franc au Sahara, précédant une phase climatique plus sahélienne marquée par la mise en place de paysages verdoyants et de lacs éphémères[3].

La plus grande ville au sein du désert est Faya-Largeau[4].

Géographie et hydrologieModifier

Le désert du Djourab est délimité et séparé du reste du Sahara par le bassin du lac Tchad.

Le désert du Djourab se différencie du reste de la région Saharienne par le massif de l'Ennedi et un paysage généralement plus plat que dans le Sahara dunaire. Certaines parties de l'Ennedi, dans l'Est et au Nord du Djourab, abritent des oueds, des rivières et des lacs fertiles [5].

ArchéologieModifier

C'est dans le gisement de vertébrés fossiles de Kossom Bougoudi (KB), au cœur du désert du Djourab, que des équipes du CNRS, franco-tchadiennes et internationales ont mis au jour 1250 spécimens, parmi lesquels une majorité de restes de mammifères, principalement des artiodactyles[6].

Le spécimen de Sahelanthropus tchadensis appelé Toumaï a été excavé dans cette région[7] Le Tchad, et plus particulièrement le désert du Djourab, est devenu une région clef pour étudier l'origine et l'évolution des hominidés anciens. Depuis 1994, c'est dans cette région que des chercheurs de la Mission paléoanthropologique franco-tchadienne (MPFT) ont mis successivement au jour Abel, Australopithecus bahrelghazali, premier australopithèque décrit à l'ouest de la Vallée du grand rift puis Toumaï, le plus ancien hominidé connu à ce jour.

Districts administratifs dans le désert du DjourabModifier

RéférencesModifier

Articles connexesModifier