Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement

Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement
Image illustrative de l’article Délégation interministérielle à l'hébergement et à l'accès au logement
Logo de la délégation
Situation
Création 2010
Siège Arche Sud - 92 055 La Défense cedex
Langue Français
Organisation
Délégué Sylvain Mathieu

Site web https://www.gouvernement.fr/presentation-de-la-dihal

le La délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement des personnes sans abri ou mal logées (Dihal) est une instance de coordination et de suivi de la mise en œuvre des politiques publiques d’hébergement et d’accès au logement à destination des personnes sans abri ou mal logées, instituée par un décret du 14 juillet 2010[1]. Placée sous l’autorité du Premier ministre et fonctionnellement rattachée au ministère de la Cohésion des territoires sa direction est confiée à un délégué interministériel nommé par le Premier ministre. Depuis octobre 2014, cette fonction a été confiée à Sylvain Mathieu (ENA, promotion 1996-1998)[2].

OrganisationModifier

La délégation est structurée en six missions[3] :

  • Hébergement, accès au logement

Mission « Hébergement, accès au logement »Modifier

Elle met en oeuvre, les actions contenue dans :

Elle comporte un Pôle national de prévention des expulsions locatives.

Mission « Résorption des bidonvilles »Modifier

Cette mission observe l'évolution des la situation des bidonvilles grâce à un recensement biannuel (1 fois tous les 2 ans). Le dernier recensement de juillet 2018 est le 11e. Il fournit une synthèse nationale et donne l'état des lieux par département[4]. Des écarts sous-estimant la réalité peuvent être constatés, en raison de la méthodologie. En effet, les chiffres sont fournis à la préfecture du département par les forces de l'ordre qui se rendent sur un site et recensent seulement les personnes seulement présentes au moment de la visite. Selon les associations humanitaires, les chiffres ne tiennent pas compte par exemple des personnes qui sont au travail et des enfants qui sont à l'école[5].

Mission « Lutte contre l’habitat indigne »Modifier

Elle comporte le Pôle national de lutte contre l’habitat indigne (PNLHI).

Mission « Plan migrants »Modifier

Elle anime la Plateforme nationale de relogement des réfugiés. Elle est un opérateur au sein du GIP Habitat et Interventions Sociales (GIP HIS)[6].

Mission « Réhabilitation des foyers de travailleurs migrants »Modifier

Elle anime la Commission interministérielle pour le logement des populations immigrées (Cilpi).

Mission « Gens du voyage »Modifier

Elle anime la Commission nationale consultative des Gens du voyage (CNCGDV)

Notes et référencesModifier

  1. Décret n° 2010-817 du 14 juillet 2010 instituant un délégué interministériel pour l'hébergement et l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées, (lire en ligne)
  2. Décret du 10 octobre 2014 portant nomination du délégué interministériel pour l'hébergement et l'accès au logement des personnes sans abri ou mal logées - M. MATHIEU (Sylvain) (lire en ligne)
  3. « Organigramme », sur gouvernement.fr, (consulté le 12 janvier 2019)
  4. « Etat des lieux des bidonvilles en France métropolitaine au 1er juillet 2018 », sur gouvernement.fr, (consulté le 12 janvier 2019)
  5. « Des associations girondines lancent « l’appel de la rue » pour les sans-abris », sur rue89bordeaux.com, (consulté le 12 janvier 2019)
  6. « Site du GIP Habitat et Interventions Sociales », sur giphabitat.org (consulté le 12 janvier 2019)