Décalogue de Knox

Le Décalogue de Knox est une série de 10 lois rédigées par Ronald Knox en 1929 pour codifier les intrigues des nouvelles et romans policiers.

Texte du DécalogueModifier

Le texte de Ronald Knox est le suivant[1],[2],[3] :

  1. Le criminel doit être quelqu'un mentionné plus tôt dans l'histoire, mais pas quelqu'un dont le lecteur a pu suivre les pensées.
  2. Le détective ne doit pas utiliser de techniques surnaturelles pour résoudre une affaire.
  3. L'usage de plus d'un passage secret ne saurait être toléré. Même dans le cas d'un seul passage secret, il faudrait que l'action se passe dans une maison où la présence de ce type de dispositif était prévisible.
  4. Des poisons inconnus ne peuvent être utilisés, ni aucune machine, de telle sorte que le lecteur ne soit pas embarrassé par une longue explication scientifique en conclusion.
  5. Aucun Chinois ne doit figurer dans l'histoire.[4]
  6. Aucun accident ne doit aider le détective. De même, on ne doit avoir recours à aucune intuition divine inexplicable. Toutes ses intuitions doivent avoir une origine et se confirmer par la suite.
  7. Le détective ne doit pas commettre lui-même le crime.
  8. Le détective ne doit pas utiliser des indices qui n'ont pas été présentés au lecteur pour résoudre l'affaire.
  9. Les observateurs ont le droit de tirer et présenter leurs propres conclusions.
  10. Il ne doit pas être fait usage de jumeaux et d'habiles déguisements.

Notes et référencesModifier

  1. Note rassemblant des Règles pour les écrivains d'histoires de détective (en), le Décalogue de Knox apparaît en deuxième
  2. Le Décalogue de Knox sur Thrilling Detectives (en)
  3. Le décalogue de Knox sur umineko Version abrégée, puis détaillée.
  4. (en) J. K. Van Dover, Making the Detective Story American : Biggers, Van Dine and Hammett and the Turning Point of the Genre, 1925–1930, No Chinaman, Ethnicity and the Dectective in the 1920s, McFarland, , 231 p. (ISBN 978-0-7864-5689-5, lire en ligne), p. 66