Ouvrir le menu principal

D+H
Création 1875 (en tant que Davis & Henderson)
Personnages clés Gerrard Schmid
(Chef de la direction)
Karen Weaver
(Chef des finances)
William Neville
(Chef de l’exploitation)
Action Bourse de TorontoVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Toronto, Ontario
Drapeau du Canada Canada
Activité Secteur financier
Site web www.dh.com

Capitalisation TSX : DH
Fonds propres 84,0 millions $ (2015)[1]
Résultat net 424,7 millions $ (2015)[1]
1,507 milliards $ (2015)[1]

D+H est un fournisseur mondial de technologies dans le domaine des paiements et des prêts. Elle sert près de 8 000 institutions financières, prêteurs spécialisés, banques locales, coopératives de crédit, gouvernements et sociétés, y compris les plus grandes banques du Canada[2]. D+H, dont le siège social est situé à Toronto, emploie plus de 5 500 personnes dans 15 pays, et ses revenus annuels sont supérieurs à 1,5 milliard de dollars[1]. Depuis l’acquisition d’Harland Financial Solutions en 2013, D+H exerce plus du tiers de ses activités aux États-Unis[3].

D+H se situe au 21e rang dans le classement des 100 meilleures entreprises de FinTech selon IDC Financial Insights[4] et au 25e rang selon American Banker (en anglais)[5].

HistoriqueModifier

En 1875, D+H a été fondée sous le nom Davis & Henderson, une entreprise canadienne spécialisée dans la production de reliure et l'imprimerie. Vers la fin des années 1890, les institutions financières canadiennes ont commencé à former une part importante de la clientèle de D+H.

Dans les années 1960, D+H a commencé à produire des chèques en utilisant le système de caractères magnétiques codés à 7 bâtonnets (CMC7) et à imprimer des chèques personnalisés. Dans les années 1970 et 1980, l’entreprise a continué à axer ses activités sur la production de chèques[6].

Depuis une suite d’acquisitions commencée en 2005, D+H a changé d’orientation stratégique pour devenir un fournisseur mondial de services technologiques pour les institutions financières. Toutefois, un tiers des revenus de D+H provient toujours de l’impression et de la distribution de chèques[3]. En 2016, D+H a intégré à sa plate-forme de paiements la technologie de registre à architecture distribuée de type chaîne de blocs[7],[8].

D+H a fait son entrée à la Bourse de Toronto en janvier 2011[9]. Elle a acquis Mortgagebot[10] et ASSET Inc.[11] en 2011, Avista Solutions[12] en 2012, Harland Financial Solutions[13] et Compushare[12] en 2013, ainsi que Fundtech[14] en 2015.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) « D+H Announces Fourth Quarter and Full Year 2015 Earnings », D+H, (consulté le 4 janvier 2017)
  2. (en) Drew Hasselback, « Investors buy into Davis + Henderson’s transformational deal », Financial Post, (consulté le 4 janvier 2017)
  3. a et b (en) Brenda Bouw, « Davis + Henderson: A Canadian play on the U.S. recovery », The Globe and Mail, (consulté le 4 janvier 2017)
  4. (en) « IDC Financial Insights FinTech Rankings », IDC Financial Insights,, (consulté le 4 janvier 2017)
  5. (en) « Top 100 Companies in Fintech », American Banker, (consulté le 4 janvier 2017)
  6. (en) « Corporate Information », D+H (consulté le 4 janvier 2017)
  7. (en) Sarah Gill, « D+H adds blockchain capabilities to payments platform », GT News, (consulté le 4 janvier 2017)
  8. (en) Hans Lombardo, « D+H Integrates Multi-Chain, Private Blockchain for Banking Customers », All Coins News, (consulté le 4 janvier 2017)
  9. (en) « Davis + Henderson Income Fund Completes Corporate Conversion », D+H, (consulté le 4 janvier 2017)
  10. (en) Paul Gores, « Canadian firm buys Mequon's Mortgagebot for $231.8 million », Journal Sentinel, (consulté le 4 janvier 2017)
  11. (en) « D+H Limited Partnership réalise l'acquisition d'Asset Inc. », McMillan, (consulté le 4 janvier 2017)
  12. a et b (en) Dave Van Geem, « Checking In on Davis + Henderson », The Motley Fool, (consulté le 4 janvier 2017)
  13. (en) Zarna Patel, « D+H Completes Acquisition of Harland Financial Solutions », Bank Systems & Technology, (consulté le 4 janvier 2017)
  14. (en) Garrit De Vynck, « DH Buys Financial Software Maker Fundtech for $1.25 Billion », Bloomberg, (consulté le 4 janvier 2017)