Cycles Lejeune

Cycles Lejeune
Création Voir et modifier les données sur Wikidata

Lejeune (ou Cycles Lejeune) est un fabricant français de cycles.champion du monde en

HistoriqueModifier

En 1947, les frères Roger et Marcel et leur sœur Paulette Lejeune, anciens coureurs cyclistes amateurs, s'installent et se lancent dans la fabrication de cycles[1].

En , les Cycles Lejeune achètent, déménagent et s’installent dans les locaux libres de la Société Suze-Pernod au 39 avenue du Général-Leclerc à Maisons Alfort.

Dans les années 1950-60, les cycles Lejeune avaient racheté un petit constructeur dont la marque était appelée Sauvage. Les vélos étaient commercialisés sous le nom Sauvage-Lejeune[2]

Historique de l'usineModifier

Située sur une parcelle en bordure de la Marne, cette usine était la propriété des liqueurs Moureaux, fondée en 1795 à Paris, qui s'était installée en 1875 à Maisons Alfort avant d'être rachetée par la distillerie Suze[3].
La Société, décide en 1933 de moderniser et d'agrandir les locaux qui servent à la fois de distillerie et d'entrepôts. L'usine, rachetée par les Cycles Lejeune en 1974, est désaffectée en 1988.

palmarès

Marque "Lejeune"Modifier

La marque est la propriété de Frédéric Delafosse 57 rue d'Amsterdam Paris 8 pour l'avoir déposée en 2013 auprès de l'INPI[4]..

L'ex-fabricant de cycles Roger Lejeune est décédé à 97 ans, a rapporté hier L'Equipe. Combien de cyclistes français ont pédalé sur un vélo Lejeune ! A l'instar de Peugeot ou Motobécane, Lejeune, c'est le vélo français. Du cycle en acier, pour la compétition, le cyclo-cross, le cyclotourisme, les enfants... C'est môme, en 1973, que je reçus pour mon anniversaire mon premier Lejeune, un demi-course vert. Je le gardai jusqu'à l'âge de douze ans environ. Puis mon père m'en offrit un nouveau, à ma taille, orange.


Les frères jumeaux Lejeune, créateurs de la marque en 1947. L'entreprise Lejeune est fondée en 1947 par Roger et son frère jumeau Marcel, âgés de 24 ans. Les Lejeune travaillent en famille (6 personnes) dans un local de 55 m2. A cette époque, il y a de la concurrence : 368 constructeurs et grossistes, précisait Marcel Lejeune au magazine Entreprendre en février 1988. En 1949, la superficie passe à 967 m2 et 12 personnes sont employées. Les agrandissements sont constants. En 1974, la superficie passe à 10.500 m2 et le fabricant emploie 127 personnes.

Première entreprise indépendante Dans les années 1980, la profession subit la crise : en 1980, les constructeurs français règnent sur 80 % du marché national avec plus de 2 millions de vélos ; six ans plus tard, ils fabriquent 1,3 million de vélos et n'assurent plus que 50 % des ventes. Les Lejeune résistent, leur société étant "la première entreprise indépendante, cela veut dire vivant de ses propres subsides, sans aucune aide quelconque venant de quiconque", ajoutait Marcel Lejeune. Ils sont cependant contraints de licencier du personnel et d'accuser des pertes. La production tombe de 192.000 à 106.000 unités en quatre ans. En 1986, les frères Lejeune prennent leur retraite, ayant cédé leur firme à Alain Baumann, ex-directeur des Cycles Peugeot.

Avec le décès de Roger, une époque, celle des petits bouclards, disparaît. De ces années-là, je conserve trois reliques : une casquette d'hiver du début des années 1970, une casquette Lejeune-BP de 1977 environ et mon maillot Lejeune de 1973.

RéférencesModifier

  1. Ephéméride du CGMA
  2. SAUVAGE-LEJEUNE
  3. Base Mérimée
  4. Consultation du 24 mars 2019 à 15h37