Cumbancha

Une cumbancha (mot qui dérive du cumbe, une danse de Guinée, qui a aussi donné cumbia) désigne à Cuba une fête improvisée et bruyante, où on jouait toutes sortes de musiques :

Changüí, Tumba francesa, Nengón, Bembé, Radá...

Une (ou plusieurs) chanson(s) a pour titre « La cumbancha », chantée par Omara Portuondo, Septeto Nacional Ignacio Piñeiro, Agustín Lara...