Crossette (architecture)

En architecture et en menuiserie, une crossette, appelée également oreillon[1], est un élément décoratif consistant en :

  • un ressaut décoratif situé à l'angle d’un encadrement[2] ;
  • un ressaut décoratif ménagé à l'angle d'un chambranle[3] ;
  • un retour d'un chambranle de porte ou de fenêtre[4] ;
  • un claveau d’un arc qui se retourne horizontalement pour former tas-de-charge[5].

ParticularitésModifier

Une crossette est dite « simple » si elle comprend uniquement un ressaut vertical ou « double » si elle comprend à la fois un ressaut vertical et un ressaut horizontal. Un encadrement de fenêtre peut présenter des crossettes uniquement dans sa partie supérieure, ou également dans sa partie inférieure[6]. Si elle est située dans la partie supérieure, on parle de « crossette passante » et si elle est dans la partie inférieure, on parle de « crossette pendante[7] ». On parle notamment de « chambranle à crossettes » lorsque, associés à une porte, une fenêtre ou une cheminée, le corps de moulures ou la moulure encadrant l'élément sont animés dans les angles par des crossettes[8].

 
Crossettes doubles aux angles supérieurs.
Hôtel de ville de Theux
(architecture néo-classique).
 
Crossettes simples aux angles supérieurs et doubles aux angles inférieurs.
Cour intérieure de l'hôtel de ville de Bruxelles
(architecture classique).
 
Chambranle à crossettes.
Cour intérieure de l'hôtel d'Astorg à Toulouse.
(Architecture Renaissance).

Notes et référencesModifier

  1. J. M. R. Morisot, Vocabulaire des arts et métiers, (lire en ligne).
  2. « Crossette », sur monument.heritage.brussels, Inventaire du patrimoine architectural de la Région de Bruxelles-Capitale (consulté le ).
  3. « Crossette », sur larousse.fr, Dictionnaire Larousse (consulté le ).
  4. « Surbaissé », sur littre.reverso.net, Dictionnaire de la langue française d'Émile Littré (consulté le ).
  5. Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, (lire en ligne), « Crossette ».
  6. J. Justin Storck, « Dictionnaire pratique de menuiserie, ébénisterie, charpente (« Crossette ») », sur justinstorck.free.fr, J. Justin Storck (Paris), (consulté le ).
  7. Laurence de Finance et Pascal Liévaux, Ornement. Vocabulaire typologique et technique, Paris, Éditions du patrimoine/Centre des monuments nationaux, (ISBN 978-2-7577-0335-9), p. 197.
  8. Laurence de Finance et Pascal Liévaux, Ornement. Vocabulaire typologique et technique, p. 320.