Crise bancaire

Une crise bancaire est une situation dans laquelle les banques ont une situation financière très dégradée : elles doivent rembourser des créanciers, mais n’ont pas à leur disposition immédiate l’argent nécessaire pour le faire (en raison de placements ayant perdu leur liquidité).

DéroulementModifier

Les autorités monétaires et financières tentent alors de régler la situation.

Lorsque la confiance des petits épargnants est atteinte, un phénomène de ruée bancaire peut avoir lieu.

En FranceModifier

Depuis 2011, en France, les risques de crise bancaire sont limités par le fonds de garantie des dépôts à hauteur de 100 000 € par personne et par banque et 70 000 € pour les contrats d'assurance-vie toujours dans les mêmes conditions[1].

Cependant cette garantie est impossible à mettre en oeuvre pour l'ensemble de la population car il y a 2 000 milliards d'euros de dépôts en France mais seulement 4 milliards d'euros pour les garantir. Depuis le 1er janvier 2016, une loi européenne demande aux banques d'utiliser les dépôts des gens au lieu de faire appel à l'Etat en cas de crise bancaire.[2]

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier