Cours d'eau transfrontaliers

rivière qui traverse ou qui longe une frontière internationale

Un cours d'eau transfrontalier est une catégorie d'eau transfrontalière, un cours d'eau qui traverse au moins une frontière politique, ou une frontière dans un pays, ou une frontière internationale. Le pays du Bangladesh compte le plus grand nombre de ces fleuves, dont la quasi-totalité franchit les frontières internationales.

Cours d'eau transfrontalièrsModifier

Liste non exhaustive

rivière Longueur (km) Pays
Brahmapoutre 2,900   India
  Bangladesh
  Chine
  Bhoutan
Colorado 2,333   États-Unis
  Mexico
Danube 2,860   Allemagne
  Autriche
  Slovaquie
  Hongrie
  Croatie
  Serbie
  Roumanie
  Bulgarie
  Moldavie
  Ukraine
Gange 2,525   Inde
  Bangladesh
Mékong 4,350   Chine
  Myanmar
  Laos
  Thaïlande
  Cambodge
  Vietnam
Nil 6,853   Rwanda
  Burundi
  Ouganda
  Congo
  Tanzanie
  Kenya
  Éthiopie
  Érythrée
  Soudan du Sud
  Soudan
  Égypte
Rhin 1,230   Allemagne
  Autriche
  Suisse
  France
  Pays-Bas
  Liechtenstein

Fleuves transfrontaliers du BangladeshModifier

Le Bangladesh a au moins 58 grands fleuves qui entrent dans le pays depuis l'Inde ou le Myanmar. Les effets hydrologiques et politiques des rivières qui traversent des frontières importantes sont énormes. Les rivières ont des effets positifs en ce qu’elles transportent une quantité importante de sédiments, ce qui facilite la construction de terres dans les régions estuariennes. Cependant, ce sédiment élève la hauteur des lits des rivières, provoquant ainsi des inondations. Les conventions internationales régissant le partage de l'eau ont conduit à des différends politiques complexes.[1]:

L’Inde et le Bangladesh se partagent 54 cours d’eau communs, dont un accord n’a été conclu que sur le partage des eaux du Gange. Le Traité Inde-Bangladesh sur le partage des eaux du Gange a été signé le et repose sur une formule de partage des flux mesurés à Farakka, pendant la période de soudure chaque année, du 1er janvier au . Le traité de 30 ans est renouvelable par consentement mutuel.[2]:

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. Maxwell, Daniel M, « Exchanging Power: Prospects of Nepal-India Cooperation for Hydropower Development », Keck Journal of Foreign Affairs, Forthcoming,‎
  2. « India-Bangladesh Political Relations » [archive du ] [PDF], Sharing of River Waters, sur Sharing of River Waters, Ministry of External Affairs, Government of India, February 2007 (consulté le )

Liens externesModifier