Couchites

Peuples couchitiques
Description de cette image, également commentée ci-après
Femmes saho d’Érythrée en tenue traditionnelle.

Populations significatives par région
Autres
Langues Langues couchitiques

Les Couchites ou peuples couchitiques sont les locuteurs des langues couchitiques, branche de la famille chamito-sémitique (ou afro-asiatique), qui habitent principalement dans la Corne de l'Afrique (Éthiopie, Somalie, Djibouti et Érythrée) et le long des côtes de la Mer Rouge, du Soudan au sud-est égyptien.

Répartition géographique des locuteurs des langues chamito-sémitiques au ve siècle avant J.-C. (Meillet et Cohen, 1924)[1].

Le géographe arabe Al-Mas'ûdî (896-956) considérait les peuples couchitiques, qui comprennent aujourd'hui les Somalis, les Afars, les Bedjas, les Agäws, les Oromos, et plusieurs autres tribus, comme la progéniture de Koush dans Prairies d'or et mines de pierres précieuses[2].

On pense qu'un certain nombre de populations éteintes ont parlé des langues couchitiques. Des preuves linguistiques indiquent que les peuples du royaume de Kerma (premier royaume de Koush) dans le sud de l'Égypte et le nord du Soudan parlaient des langues couchitiques[3],[4]. Le nobiin (nubien) contient aujourd'hui un certain nombre de mots clés liés au pastoralisme qui sont d'origine couchitique, tels que les termes brebis / peau de chèvre, poule / coq, enclos d'élevage, beurre et lait. Ceci suggère que les populations de Kerma parlaient à l'origine des langues afro-asiatiques[3].

RéférencesModifier

  1. Catherine Miller, « Nubien, berbère et beja : notes sur trois langues vernaculaires non arabes de l’Égypte contemporaine », Égypte/Monde arabe, nos 27-28,‎ , p. 411–431 (ISSN 1110-5097, DOI 10.4000/ema.1960, lire en ligne, consulté le 11 octobre 2017)
  2. Masudi's The Meadows of Gold (947 AD); Wahb ibn Munabbih (738) included among Cush's offspring "the "Qaran", the Zaghawa, the Habesha, the Qibt, and the Barbar".
  3. a et b Marianne Bechaus-Gerst et Roger Blench, The Origins and Development of African Livestock : Archaeology, Genetics, Linguistics and Ethnography – "Linguistic evidence for the prehistory of livestock in Sudan" (2000), Routledge, , 568 p. (ISBN 978-1-135-43416-8 et 1-135-43416-6, lire en ligne)
  4. Peter Behrens, Libya Antiqua : Report and Papers of the Symposium Organized by Unesco in Paris, 16 to 18 January 1984 : "Language and migrations of the early Saharan cattle herders : the formation of the Berber branch", Unesco, (ISBN 92-3-102376-4, lire en ligne), p. 30