Cormega

rappeur américain
Cormega
Description de cette image, également commentée ci-après
Cormega en 2008.
Informations générales
Surnom MC Cor
Nom de naissance Cory McKay
Naissance (50 ans)
Queens, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast, rap hardcore
Années actives Depuis 1990
Labels Def Jam, Landspeed Records, Legal Hustle Records, Koch Records

Cormega, de son vrai nom Cory Mckay, né le dans le Queens, New York, est un rappeur américain.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Né à Bedford-Stuyvesant, Cormega grandit dans les HLM de Queensbridge dans le Queens. Il grandit avec ses amis d'enfance, les futurs rappeurs Nas, Mobb Deep, Nature ou encore Capone[1],[2]. À l'âge de quatre ans, il témoigne à la suite du meurtre de sa mère. Après ça, il déménage avec son père et sa belle-mère à Dallas avant de retourner ensuite à New York.

DébutsModifier

Cormega collabore avec Hot Day's sur Going Straight Up pour l'album It's My Turn[3], ainsi qu'avec Blaq Poet et DJ Hot Day's sur Set It Off pour leur album Without Warning en 1991. Cormega est ensuite condamné à 15 ans de prison pour vol à main armée en 1991[4]. Durant son incarcération à la prison Mid-State Correctional Facility de New York, Cormega attire l'attention avec la dédicace que lui fait Nas sur son One Love, de l'album Illmatic[3]. Il est libéré en 1995 après quatre ans, et décide de continuer le rap.

Nas l'invite à poser sur la chanson Affirmative Action de son second album It Was Written, avec AZ et Foxy Brown, qui devient la première collaboration du groupe The Firm[5]. Il signe ensuite au label Def Jam et enregistre l'album The Testament, basé sur le buzz d'Affirmative Action, avec Nas, son manager Steve Stoute ainsi que les producteurs Dr. Dre et Trackmasters qui se joignent à eux pour continuer l'aventure The Firm. Cormega est finalement exclus du groupe et remplacé par un autre artiste, Nature, que Stoute trouve meilleur[5]. S'ensuit alors une altercation avec Nature et la fin de son amitié avec Nas. Après la fin de The Firm, Alex Trojano contribue à produire son album The Testament. Mais à la suite de différends avec son manager Chris Lighty et avec Def-Jam, son album est annulé.

En 2000, il met fin à son contrat et crée son propre label indépendant, Legal Hustle Records[3]. Cormega parle ensuite de ses problèmes avec Nas et The Firm dans une mixtape avec une chanson intitulée Never Personal (Fuck Nas N Nature)[5]. En 2001, Cormega publie son véritable premier album, The Realness, bien accueilli par les critiques[3]. Le thème de la trahison y est beaucoup abordé[6]. Nas répond à Cormega dans Destroy and Rebuild de son album Stillmatic, où s'ensuivent les réponses de Cormega sur A Slick Response et Realmatic. Son album suivant, The True Meaning remporte le trophée du meilleur album underground de l'année par le magazine The Source. En 2004, il publie Legal Hustle (avec des artistes de son label) avec la participation notamment de Ghostface Killah, Large Professor, AZ, Kurupt, et Jayo Felony. L'album est bien accueilli par les critiques.

En 2005, il publie The Testament sur son propre label[3]. En septembre 2005, Cormega déclare avoir mis fin à sa dispute avec Nas, à la suite de la mort de la grand-mère de Cormega. Le 22 décembre 2006, au Nokia Theatre Times Square, Cormega apparaît sur scène aux côtés de Nas lors d'un concert (avec Foxy Brown)[3],[7]. Il publie ensuite un album en collaboration avec Lakey the Kid appelé My Brother's Keeper le 22 août 2006. Le 20 novembre 2007, Cormega publie un CD/DVD Who Am I?, le DVD portant sur quatre années de la vie filmée de Cormega. Le 20 octobre 2009, il publie son cinquième album intitulé Born and Raised, dont le premier single est Journey[7].

Années 2010Modifier

Cormega explique vouloir collaborer avec des rappeurs et groupes comme Scarface, Lauryn Hill, Slick Rick, M.O.P., Mobb Deep, et tha Dogg Pound[8]. Le dernier album de Cormega, Mega Philosophy, est entièrement produit par Large Professor[9].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

CompilationModifier

CD/DVDModifier

SinglesModifier

Année Chanson Meilleure position Album
U.S. U.S. R&B U.S. Rap
2000 You Don't Want It 41[10] The Realness
2001 Get Out My Way
2002 Built for This The True Meaning
The Come Up (featuring Large Professor)
2004 Let It Go (featuring M.O.P.) Legal Hustle
Dangerous (featuring Unda P. et Vybz Kartel)
2005 One Love The Testament
2007 The Saga (The Remix) (produit par Stanley O) Single Release
2009 Dirty Game Born and Raised

Notes et référencesModifier

  1. (en) « CORMEGA BIOGRAPHY » (consulté le 9 mars 2015).
  2. (en) « Cormega - Article », sur worldwideconnected.com (consulté le 9 mars 2015).
  3. a b c d e et f (en) Birchmeier, Jason, « Cormega Biography », sur AllMusic (consulté le 25 mars 2015).
  4. (en) « Cormega interview »
  5. a b et c (en) « The Firm Biography », sur AllMusic (consulté le 25 mars 2015).
  6. (en) Berliner, Brett, « Cormega - The True Meaning - Review », sur Stylus Magazine, (consulté le 27 mars 2015).
  7. a et b (en) Nas Plays New York, Reunites With Cormega & Foxy Brown
  8. (en) HipHopDX, « DX News Bits: Pimp C, Cormega », HipHopDX, (consulté le 9 mars 2015).
  9. (en) « Cormega, Action Bronson, Roc Marciano & Saigon; Hip-Hop’s Next Supergroup??? - Beats, Boxing and Mayhem », Beats, Boxing and Mayhem (consulté le 9 mars 2015).
  10. (en) « Cormega Awards », sur AllMusic (consulté le 25 mars 2012).

Liens externesModifier