Corme (bulbe)

organe végétal de réserve souterrain

Un corme est, en morphologie végétale, un organe de réserve souterrain ayant l'aspect d'un bulbe mais formé d'une tige renflée entourée d'écailles.

Cormes de glaïeuls.
Cormes de glaïeuls.

Le corme est, au même titre que les bulbes, les tubercules et les rhizomes, un organe de réserve présent chez les géophytes[1].

Dans les cormes, les réserves sont stockées dans une tige courte sur plateau élargi entouré de petites écailles, plutôt que dans les écailles charnues comme dans les bulbes. Les cormes sont, en général, plus plats que les vrais bulbes, dont la forme est arrondie[2].

Les cormes s'observent plus particulièrement chez les Iridaceae (Crocus, Glaïeul, Freesia) et les Colchicaceae (Androcymbium, Colchicum)[3].

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. « Corme : défiition du mot Corme », sur jardinage.lemonde.fr (consulté le )
  2. Gerbeaud, « Bulbe, rhizome ou tubercule ? », sur www.gerbeaud.com (consulté le )
  3. « Corme, protocorme : définitions et explications », sur AquaPortail (consulté le )