Constantin Tailhardat de la Maisonneuve

personnalité politique française
Constantin Tailhardat de La Maisonneuve
BOYER 2390 - C. Tailhardat de la Maisonneuve - né en 1752 - mort en 1831.tif
Fonction
Député français
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
VirletVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Constantin Tailhardat de La Maisonneuve est un homme politique français, né le à Montaigut (Puy-de-Dôme) et décédé le en son château de Perdechat, à Virlet[1],[2] (Puy-de-Dôme).

BiographieModifier

Il est le fils de Jacques Tailhardat, sieur de Perdechat et de la Maisonneuve, lieutenant général au bailliage de Montaigut et de Marie Anne Marguerite Gazon. Le , il épouse à Riom Jacqueline Gilberte Dufraisse du Cheix, fille de Claude Gilbert Amable Dufraisse et Françoise Arnoux.

Il est procureur du roi au présidial de Riom depuis 1783 quand éclate la Révolution. Il est élu député du tiers-état de la sénéchaussée de Riom aux états généraux en même temps que ses deux beaux-frères, « Dufraisse du Cheix et de Chabrol »[3].

Suspect pendant la Terreur, il doit se cacher et devient juge au tribunal d'appel de Riom sous la Consulat. Il reste conseiller à la cour d'appel de Riom jusqu'à son décès.

Il a acquis en 1808 l'hôtel Dufraisse.

Notes et référencesModifier

  1. État civil de Virlet, acte no 27.
  2. Le château de Perdechat est aujourd'hui occupé par les bénédictines de l'abbaye Notre-Dame de Toute Confiance, créée en 2008.
  3. Georges Bonnefoy, Histoire de l'administration civile dans la province d'Auvergne et le département du Puy-de-Dôme : depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours…, Paris, Émile Lechevalier, tome 4, 1897, p. 876 (notice « Tailhardat de la Maisonneuve (Constantin)»). Numérisé sur gallica.

BibliographieModifier