Conseil municipal de New York

branche législative du gouvernement de la ville de New-York
Conseil municipal de New York
(en) New York City Council

Description de cette image, également commentée ci-après
Sceau de la ville de New York.
Présentation
Type Monocaméral
Création
Lieu Ville de New York, Manhattan
Durée du mandat 4 ans
Présidence
Président Adrienne Adams (D)
Élection
Chef de la majorité Keith Powers (D)
Élection
Chef de la minorité Joseph Borelli (R)
Élection
Structure
Membres 51 conseillers municipaux
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Majorité (46)

Minorité (5)

Élection
Système électoral Uninominal majoritaire à un tour
Dernière élection

Hôtel de ville

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web council.nyc.gov
Voir aussi Politique à New York

Le Conseil municipal de New York (en anglais : New York City Council) est le pouvoir législatif monocaméral du Gouvernement de la ville de New York.

Description et fonctionnementModifier

Il se compose de 51 membres provenant des 51 districts municipaux répartis dans les cinq arrondissements :

Le conseil municipal joue un rôle de contrepoids face aux pouvoirs du maire, en surveillant le travail et les performances des services municipaux, en déterminant l'utilisation des terres de la ville, et en légiférant sur différents sujets ayant trait à la ville de New York. Le conseil municipal a en outre la responsabilité exclusive d'approuver le budget de la ville proposé par le maire. Le conseil se compose de différents comités qui ont une fonction de surveillance sur les différents organes du pouvoir dans la ville de New York. Les conseillers ne peuvent assurer plus de trois mandats consécutifs.

Le conseil est présidé par le Speaker, dont le poste est occupé depuis par Melissa Mark-Viverito, première speaker porto-ricaine. Le conseil municipal de New York confirme en outre bien le fait que la ville de New York est plus proche de l'aile politique progressiste puisque 48 de 51 sièges de conseillers sont occupés par des démocrates (présidé par Jimmy Van Bramer) contre 3 pour les républicains (présidé par Vincent Ignizio).

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier