Concours d'architecture de la Ville de Bruxelles (1872-1876)

Le concours d'architecture organisé par la Ville de Bruxelles en 1872-1876 est un concours de façades qui a eu pour but de stimuler la reconstruction aux abords des boulevards du centre de Bruxelles en Belgique, à la suite des travaux de voûtement de la Senne lancés en 1865 et de la création de ces « boulevards du Centre ».

Maison des Chats
Architecte Henri Beyaert
1er prix

HistoriqueModifier

Voûtement de la Senne et création des boulevards du CentreModifier

Décrite, au XVIIIe siècle encore, comme une rivière au « cours utile et agréable »[1], la Senne n'est plus, au siècle suivant, qu'un « dépotoir, non seulement des industries groupées sur ses bords, mais de toutes les maisons riveraines »[2].

En 1865, le roi Léopold II, s'adressant au jeune bourgmestre de Bruxelles Jules Anspach, formule le vœu que Bruxelles « réussira à se débarrasser de ce cloaque qu'on appelle la Senne » avant la fin de son règne[3].

En , le conseil communal de la ville de Bruxelles adopte un projet établi par l'architecte Léon Suys qui vise à supprimer les bras secondaires de la rivière, à rectifier le cours sinueux de son bras principal et à le voûter entre la gare du Midi et le nord de la ville[4].

C'est ainsi qu'apparaissent les boulevards du centre (nommés initialement boulevards du Hainaut, Central, du Nord et de la Senne et renommés ultérieurement boulevards Lemonnier, Anspach, Max et Jacqmain[5]).

Concours d'architectureModifier

Afin de stimuler la reconstruction aux abords de ces boulevards, la Ville de Bruxelles organise deux concours d'architecture pour les périodes 1872-1876 et 1876-1878[6], en laissant la plus grande liberté aux architectes : aucune unité de style n'est recherchée ni imposée[6] et la composition monumentale sera de facto éclectique tout au long de cette immense perspective.

PalmarèsModifier

1. Maison des Chats (architecte Henri Beyaert, 1873-1875)[7],[8]

2. Café de la Bourse (architecte Émile Janlet, 1874)[9]

3. Immeuble de rapport et de commerce, place de Brouckère 37-39A (architecte Émile Janlet, 1872)[10]

4. Immeuble « Le Printemps » (architecte Adolphe Vanderheggen, 1875)[7],[11]

5. Maison de rapport disparue, boulevard Anspach (architecte E. Flanneau, 1872)[12]

6. Maison de rapport disparue, boulevard Anspach (architecte Adolphe Samyn, 1872)[12]

7. Maison Thonet (architecte Félix Laureys, 1872) [7]

8. Maison presbytérale de l'église Notre-Dame du Finistère (architecte Constant Almain de Hase, 1872-1874)[7],[13]

9. Maison disparue, place de Brouckère, (architecte Henri Maquet)[14]

10.

11. Siège des Compagnies Belges d'Assurances Générales (A.G.), boulevard Émile Jacqmain 53 (architecte Désiré De Keyser, 1875)[15] (détruit et reconstruit en 1957 et dans les années 2000)

12.

13. Café Métropole (architecte Gédéon Bordiau, 1872) [16]

14. Boulevard Anspach n° 117 (architecte A. Verdussen, 1872)[17]

15. Immeuble disparu, angle du boulevard Adolphe Max et du boulevard du Jardin Botanique (architecte F.Pauwels, 1873-1874)[18]

16. Boulevard Adolphe Max n° 142-144 (architecte Van Autgaerden, 1873)[19]

17. Boulevard Anspach n° 95 (architecte J. Olive, 1874)[20]

18. Immeuble disparu, boulevard Émile Jacqmain (architecte Adolphe Samyn, 1873)

19.

20. Place de Brouckère n° 19-21 (architecte J. Haricq, 1872)[21]

RéférencesModifier

  1. Laure Eggericx, Les boulevards du centre, Collection Bruxelles, ville d'art et d'histoire, Région de Bruxelles-Capitale, 1997, p.8
  2. Camille Lemonnier, La Belgique, Paris, 1888, pp. 32-38 (cité par Laure Eggericx)
  3. Laure Eggericx, op. cit., p.11
  4. Laure Eggericx, op. cit., p.13
  5. Laure Eggericx, op. cit., p.5
  6. a et b Laure Eggericx, op. cit., p.19
  7. a b c et d Laure Eggericx, op. cit., p.33
  8. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1B, Pentagone E-M, Pierre Mardaga éditeur, 1993, p.452
  9. Laure Eggericx, op. cit., p.49
  10. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, Pentagone A-D, Pierre Mardaga éditeur, 1989, p.374
  11. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1B, op. cit., p.455
  12. a et b Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, op. cit., p.41
  13. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1B, op. cit., p.457
  14. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, op. cit., p.366
  15. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1B, op. cit., p.240
  16. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, op. cit., p.372
  17. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, op. cit., p.60
  18. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1B, op. cit., p.450
  19. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1B, op. cit., p.465
  20. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, op. cit., p.58
  21. Le Patrimoine monumental de la Belgique, Bruxelles, Volume 1A, op. cit., p.369