Ouvrir le menu principal

Concerto pour violoncelle nº 1 de Chostakovitch

Le Premier Concerto pour violoncelle en mi bémol majeur (op. 107) est une œuvre orchestrale composée par Dmitri Chostakovitch en 1959.

HistoriqueModifier

Composé dans une période difficile de la vie de Chostakovitch qui souffre alors de poliomyélite, ce concerto est dédié à Mstislav Rostropovitch qui en donna la première le à Moscou.

StructureModifier

L'exécution dure environ 30 minutes :

  1. Allegretto
  2. Moderato
  3. Cadenza
  4. Finale : Allegro con moto

Le premier mouvement, qui s'ouvre par un thème léger et insouciant exposé par le soliste, apparaît un peu comme un vaste prologue, par rapport au bloc des trois mouvements suivants qui sont enchaînés. Le Moderato se caractérise par une mélodie typiquement russe et aboutit à une culmination dramatique, avant une coda dans laquelle intervient le célesta. Après la Cadence, l'énergique finale fait réapparaître le thème du premier mouvement. Le monogramme musical DSCH est très nettement prédominant dans l'ensemble de l'œuvre. De plus dans le finale Chostakovitch utilise une mélodie géorgienne favorite de Staline, Suliko, en la distordant de manière macabre et ironique montrant par là même que longtemps après la mort de celui-ci, il n'avait rien oublié des persécutions dont il fut la victime.

Un des thèmes du Premier Concerto pour violoncelle sera repris par Chostakovitch l'année suivante dans le troisième mouvement du célèbre Huitième Quatuor à cordes.

Discographie sélectiveModifier