Ouvrir le menu principal

Concert à la carte

livre de Franz Xaver Kroetz

Concert à la carte
Auteur Franz Xaver Kroetz
Pays Allemagne
Genre Théâtre
Titre Wunschkonzert
Éditeur L'Arche Éditeur
Date de parution 1976
ISBN 2-85181-277-7

Concert à la carte (Wunschkonzert) est une pièce de théâtre sans parole du dramaturge allemand Franz Xaver Kroetz.

Sous-titrée Théâtre de femmes – qui ose, gagne[1], la pièce a été publiée pour la première fois en 1972 aux Éditions Suhrkamp. On la découvre en France en 1973, dans une mise en scène de Claude Yersin à la Comédie de Caen, puis dans la traduction de Ruth Henry et Robert Valançay, publiée chez L’Arche Éditeur en 1976.

Constituée exclusivement de didascalies, la pièce Concert à la carte est le point d’aboutissement des recherches de Kroetz sur l’absence de paroles des opprimés et marque la fin d’une première période de création caractérisée par sa noirceur[2].

L'histoireModifier

Composée de cinq parties, la pièce décrit la soirée d'une femme seule qui finit par se suicider.

Après sa journée de travail, Mlle Rasch retrouve sa chambre meublée. Elle s’acquitte de diverses tâches ménagères en manifestant un soin obsessionnel de propreté, et trouve quelques distractions dans des travaux de broderie et l’écoute de l’émission de radio Concert à la carte qui diffuse des airs à la mode à la demande des auditeurs[3]. Après s’être couchée, Mlle Rasch se relève pour chercher une boîte de somnifères, puis avale l’un après l’autre les comprimés qu’elle a à sa disposition.

ReprésentationsModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ce sous-titre – en allemand, Frauenstücke. Wer wagt, gewinnt ! – sera également celui de deux pièces ultérieures de Kroetz : Ausweitere Aussichten… (Perspectives ultérieures…) et Reise ins Glück (Voyage vers le bonheur).
  2. Sur ce sujet, voir Gérard Thiériot, Franz Xaver Kroetz et le nouveau théâtre populaire, Berne et al., Éditions Peter Lang, Collection Contacts, Theatrica 4, 1987, et Armelle Talbot, Théâtres du pouvoir, théâtres du quotidien. Retour sur les dramaturgies des années 1970, Louvain-la-Neuve, Études théâtrales, n° 43, 2008.
  3. Kroetz renvoie précisément dans la pièce à l’émission très populaire qu’a animée Fred Rauch sur la radio bavaroise de 1947 à 1978.