Commanderie de Quittay

commanderie située en Mayenne, en France

Commanderie de Quittay
Présentation
Fondation Drapeau de l'Ordre du Temple Templiers 1265
Reprise Drapeau des chevaliers hospitaliers Hospitaliers 1312
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Ville Saint-Georges-Buttavent
Coordonnées 48° 19′ 32″ nord, 0° 41′ 35″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Mayenne
(Voir situation sur carte : Mayenne)
Commanderie de Quittay
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Commanderie de Quittay

La commanderie de Quittay est une commanderie de l'ordre du Temple dévolue aux Hospitaliers située dans la région Pays de la Loire en France.

Situation géographiqueModifier

La commanderie de Quittay est située dans le département de la Mayenne à proximité de Saint-Georges-Buttavent, à 2 km au nord du bourg. Elle se situait au lieu-dit Le Grand Quittay. Le village s'appelait alors Saint-Georges-de-Quittay.

Désignations avant 1312Modifier

  • Sanctus Georgius de Quitteio, Saint-Georges-Buttavent, 1204 (cartulaire de Savigny)
  • Fratres militie Templi de Quittayo, 1262 (Bibliothèque nationale, lat., nouv. acq. 1254)
  • La commanderie d'Acquitay, XIVe siècle (Archives de la Vienne, II/3. 862)

PossessionsModifier

C'est une commanderie de l'ordre du Temple qui passa aux Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Echerbay (aujourd'hui Echerbé) est un établissement templier repris par la commanderie hospitalière de Quittay. Un acte de 1265 atteste la présence des chevaliers du Temple à Quittay à cette date.

En appelant les chevaliers du Temple — avant le XIIIe siècle — les seigneurs de Mayenne les exemptèrent de toute vassalité. La châtellenie, ayant juridiction contentieuse, sceaux, institution de notaires, ressortissait directement à la cour du Mans, puis au présidial de Château-Gontier ; et les assises se tenaient au palais de Mayenne.

Alain d'Avaugour donna en 1265 à Quittay deux vassaux : Hamelin, dit Renaud de Mayenne, et Geoffroy, dit Lot, et droits d'usages pour trente étagers, mansionarii. Cent ans plus tard, Isabeau d'Avaugour, dame de Mayenne, et Juhel d'Avaugour, soi-disant capitaine de Mayenne, durent reconnaître ces privilèges qu'ils avaient violés.

Notes et sourcesModifier

BibliographieModifier

  • Georges Sauvé, Histoire ancienne de la Templerie d'Echerbé (ci-avant Echerbay). Éditions du Hameau. Laval, 2005, tirage à petit nombre.

Source partielleModifier

« Commanderie de Quittay », dans Alphonse-Victor Angot et Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Laval, Goupil, 1900-1910 [détail des éditions] (lire en ligne)

Liens internesModifier