Comité républicain du commerce, de l'industrie et de l'agriculture

Le Comité républicain du commerce, de l'industrie et de l'agriculture, appelé « comité Mascuraud » du nom de Alfred Mascuraud, est un comité politico-économique créé en 1899 afin de servir de relais entre le patronat parisien et provincial et les hommes politiques de centre-gauche[1]. Il appuie le gouvernement de défense républicaine de Pierre Waldeck-Rousseau puis le Parti républicain, radical et radical-socialiste, du moins jusqu'en 1918, avant de se rapprocher un temps du centre-droit[2]. Il a été présidé successivement par Alfred Mascuraud, joaillier parisien élu sénateur en 1905, le sénateur Charles Chaumet, le député radical-socialiste Louis Proust, et enfin le député puis sénateur alsacien, Paul Jourdain, filateur.

Banquet offert aux délégués des négociants de la Cité de Londres par le Comité républicain du commerce et de l'industrie, le 28 octobre 1903, au Grand-Hôtel.

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Mayeur, Chaline et Corbin 2003, p. 233.
  2. Jean Garrigues, op. cit., p. 1071-1072.

BibliographieModifier

  • Jean-Marie Mayeur (dir.), Jean-Pierre Chaline (dir.) et Alain Corbin (dir.), Les parlementaires de la Troisième République : actes du colloque international, Paris, les 18 et , Paris, Publications de la Sorbonne, coll. « Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles » (no 61), , 459 p. (ISBN 978-2-85944-484-6).
  • Jean Garrigues, Le Comité Mascuraud, dans Collectif, Dictionnaire historique des patrons français, Flammarion, 2010, p. 1069-1072