Code QR

nom de marque pour un type de code-barres en deux dimensions

Un code QR, en anglais QR code, en forme longue quick response code, « code à réponse rapide », est un type de code-barres à deux dimensions (ou code matriciel) — format optique lisible par machine pouvant être visualisé sur l'écran d’un appareil mobile ou imprimé sur papier — constitué de modules-carrés noirs disposés dans un carré à fond blanc. Ces points définissent l'information que contient le code. Il existe d'autres formats de code-barres à deux dimensions au fonctionnement similaire, comme le Flashcode ou encore le 2D-Doc, souvent confondus avec le code QR.

Un exemple de code QR représentant l'URL https://fr.wikipedia.org.
L'une des nombreuses plaques (plus de 1 000), de la « Monmouthpedia » du village de Monmouth (chef-lieu du comté du Monmouthshire au Pays de Galles).
Cette plaque porte un code QR (dit « QRpedia »), permettant aux touristes ou autres usagers d'accéder directement à la page Wikipédia présentant le Shire Hall (Monmouth), en complément des guides touristiques existants.

Description et utilisationsModifier

QR (abréviation de l'anglais quick response) signifie que le contenu du code peut être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de code QR installé sur un téléphone mobile, un smartphone, une tablette tactile ou encore une webcam. Son avantage est de pouvoir stocker plus d'informations qu'un code à barres[1], et surtout des données directement reconnues par des applications, permettant ainsi de déclencher facilement des actions comme :

  • naviguer vers un site internet, visiter un site web ou mettre l'adresse d'un site en marque-page pour, par exemple, montrer un point géographique sur une carte, comme OpenStreetMap ;
  • regarder une vidéo en ligne ou un contenu multimédia ;
  • se connecter à une borne Wi-Fi ;
  • déclencher un appel vers un numéro de téléphone ou envoyer un SMS ;
  • envoyer un courriel ;
  • faire un paiement direct via son téléphone portable (Europe et Asie principalement) ;
  • ajouter une carte de visite virtuelle (vCard, MeCard) dans les contacts, un rendez-vous ou un événement (iCalendar) dans l'agenda électronique ;
  • afficher un texte ou rédiger un texte libre (sa version la plus grande permet d'inclure un texte d'environ 500 mots) ;
  • etc.

Publié au Japon en 1999 sous un format de données libre, le code QR fait l'objet d'une normalisation ISO 18004.

En France, les opérateurs de téléphonie mobile ont créé le format flashcode, mais sont les seuls à l'utiliser.

Plusieurs centaines de millions d'Européens sont susceptibles d'utiliser le code à réponse rapide, utilisé par le passe sanitaire européen.

HistoireModifier

OrigineModifier

Le code QR a été créé par Masahiro Hara[2], ingénieur de l'entreprise japonaise Denso-Wave, en 1994 pour suivre l'itinéraire des pièces détachées dans les usines de Toyota.

Il est rendu public en 1999 : Denso-Wave publie le code QR sous licence libre[3] ; cela a contribué à la diffusion du code au Japon. Par la suite, il prend un réel essor avec l'avènement des smartphones. À la fin des années 2000, il devient l'un des codes bidimensionnels les plus populaires dans le monde, et les applications informatiques de lecture de codes QR sont souvent déjà installées par les fabricants dans les téléphones mobiles. Au Japon, cette pratique était déjà répandue en 2003[4].

Il existe aussi de nombreux autres fournisseurs de générateurs et de lecteurs.

Normes et licencesModifier

En 1999, tout en conservant les droits du brevet, Denso-Wave accorde l'utilisation du code QR avec une licence libre, défini et publié en tant que norme ISO[5].

  • En octobre 1997 publication du standard AIM (Association for Automatic Identification and Mobility), renouvelé en 1999[6].
  • En 1999 publication du standard japonais JIS X 0510[7].
  • En juin 2000 publication de la norme ISO/CEI 18004.
  • En novembre 2004, approbation du Micro QR code par la norme JIS X 0510:2004[3].
  • Le , la norme ISO/CEI 18004:2006 est renouvelée[8].
  • La dernière révision de la norme date de 2015 [9].

Du côté applicatif, il y a des variations entre les mises en œuvre. NTT DoCoMo instaure de facto la norme pour le codage des URL, des informations de contact et d'autres types de données[10],[11]. Le projet open source Zxing publie un guide des normes de codage de l'information dans les codes-barres[12].

En 2021, le code QR est utilisé dans le passe sanitaire européen.

PrincipeModifier

Le code QR est doté de deux lignes pointillées (une colonne et une rangée) dite de timing (terme anglais). Ces deux lignes permettent au logiciel d'identifier la localisation des début et fin de colonne et de rangée. Une fois ces informations obtenues, le logiciel peut calculer l'emplacement des pixels à lire et la lecture d'un seul pixel suffit à lire un bit d'information.

La lecture est donc rapide puisque le logiciel peut lire un nombre réduit de pixels, d'où le nom de réponse rapide, dit code QR.

UtilisationModifier

Les codes QR peuvent contenir des adresses web, du texte, des numéros de téléphone, des mots de passe Wi-Fi, des SMS ou autres types de données[13] comme le format vCard (permet l'ajout rapide d'un contact), lisibles par les smartphones et les téléphones mobiles équipés d'une application de lecture (lecteur de code QR ou QR reader en anglais).

L'avantage du code QR est sa facilité et sa rapidité d'utilisation et de création.

Pour lire un code QR depuis un mobile, il suffit de lancer une application de lecture et de viser le code avec le mobile[14]. De nombreuses pages Web offrent ces applications pour mobiles, généralement sans frais.

En ce qui concerne la génération de code QR, plusieurs sites ou services web permettent de générer des codes QR[15].

VersionsModifier

Il existe différentes versions du code QR allant de 25 à 4 296 caractères :

CapacitésModifier

 
Structure d'un code QR (version 7)

Les codes QR peuvent stocker jusqu'à 7 089 caractères numériques, 4 296 caractères alphanumériques[3], bien au-delà de la capacité du code-barres (de 10 à 13 caractères)[16].

Capacité maximum de stockage de données (version 40, 177×177) :

CodageModifier

Le format utilisé par le symbole de code QR est conditionné par une information de format codée sur 15 bits.

L'information de format enregistre deux choses : le niveau de correction d'erreur et le motif de masquage utilisé pour le symbole. Le masquage est utilisé pour décomposer des motifs dans la zone de données qui pourraient tromper un lecteur, tels que de larges zones blanches ou des fonctions manquantes qui ressemblent aux marques de localisation. Les motifs de masquage sont définis dans une grille répétée autant de fois que nécessaire pour couvrir entièrement le symbole. Les modules correspondant aux zones sombres du masque sont inversés. L'information de format est protégée des erreurs par un code BCH et par sa présence dupliquée dans chaque symbole QR.[réf. souhaitée]

Le jeu de données du message est placé de droite à gauche dans un motif en zigzag — c'est-à-dire de bas-en-haut puis alternativement de haut en bas — comme illustré plus bas. Pour les symboles QR les plus gros, cela est compliqué par la présence de motif de réalignement et l'utilisation de multiples blocs entrelacés de corrections d'erreur.

Exemple de phases de décodagesModifier

Les images suivantes offrent de l'information sur le décodage des codes QR (version 3)

Correction d'erreurModifier

Grâce au système de correction d'erreur Reed-Solomon, les codes QR peuvent incorporer des images, telles que logos ou dessins, sans perdre les informations utiles à la lecture du code. Il suffit de transformer le code avec un logiciel de retouche d'image tant que le code continue de fonctionner[17]. Le code contient jusqu'à 30 % de redondance[3].

Capacité à corriger les erreurs :

  • Niveau L : environ 7 % de redondance
  • Niveau M : environ 15 %
  • Niveau Q : environ 25 %
  • Niveau H : environ 30 %

Comparaison avec d'autres types de codes matricielsModifier

Variantes QRModifier

Il existe deux variantes au code QR :

  • QR Micro (micro code QR), une version réduite du code QR normal, utilisé pour les applications qui nécessitent l'utilisation de petits espaces et une moindre quantité d'informations, par exemple l'ID de cartes de circuits imprimés ou des composants électroniques. Il existe différentes formes de codes micros QR, la plus dense d'informations peut contenir jusqu'à 25 caractères alphanumériques[18] ;
  • code iQR, une variante en forme rectangulaire.

Les lecteurs QR pour les smartphones supportent le code QR classique. Pour lire les variantes, un lecteur industriel est souvent nécessaire.[réf. nécessaire]

Codes matriciels non QRModifier

Le QR code se distingue du flashcode et du Datamatrix notamment par la présence de carrés concentriques à trois des quatre angles du carré.

Différents types de codes QRModifier

Les codes QR ont plusieurs applications et existent en deux types, les codes QR statiques et les codes QR dynamiques.

Le type du QR code se définit par son utilisation, la différence essentielle étant que la redirection d'un QR code dynamique peut être modifiée au contraire d'un code QR statique.

Codes QR statiquesModifier

Les codes QR dits statiques ne peuvent pas être modifiés, l’information est encodée de manière permanente. L'information est directement contenue dans le code QR.

Codes QR dynamiquesModifier

Les codes QR dits dynamiques contiennent l'information de manière indirecte au moyen par exemple d'un lien hypertexte encodé.

Le code QR contient le lien hypertexte qui permet au logiciel de l'utilisateur d’être redirigé sur un autre site web qui contient l'information attendue par l'utilisateur.

Ce procédé offre à l'hébergeur la possibilité illimitée de modifier le contenu affiché ou la redirection. Il n’est donc plus nécessaire de changer le code mais simplement sa redirection[19].

UtilisationsModifier

 
Reconnaissance d'un QR code : prise de vue, affichage, décodage, consultation d'un site web.
 
Un code QR tel qu'affiché par le smartphone

L'utilisation du code QR (inventé, rappelons-le, au Japon) est répandue dans de nombreux pays comme les USA, l'Australie, le Royaume-Uni et la Chine[20].

Dans le textileModifier

L'utilisation du code QR s'est étendu à la vie quotidienne, à travers plusieurs aspects, notamment le textile. Effectivement, en 2012, Yannick Allibert propose un genre de réseau social impliquant le scan de QR Codes directement sur T-shirts, à travers son entreprise caennaise : Net Way of Life[21].

Dans la vie courante et culturelleModifier

 
Un code QR végétal situé devant l'hôtel de ville de Vélizy-Villacoublay.

Peu utilisé jusqu'alors, le code QR a connu une vague de démocratisation en 2020 durant la pandémie de Covid-19. En effet, plus de 5 ans de maturité numérique ont été gagnés en seulement quelques mois[22].

Cette transformation s'illustre par l'utilisation à grande échelle dans le milieu « CHR » (Cafés, Hôtels, Restaurants), le code QR est désormais majoritairement utilisé afin de pouvoir accéder aux cartes des établissements. Plusieurs startups spécialisées dans l'expérience client proposent aux professionnels du milieu de donner la possibilité à leurs clients d'accéder à la carte de leurs établissements, passer commande et payer directement depuis leurs smartphones. Cette nouvelle utilisation est un nouveau geste barrière dans le CHR ; que ce soit dans les bars, les restaurants ou les hôtels, il est nécessaire de modifier les habitudes de consommations et de services afin d'aider à résoudre cette crise sanitaire[23]. Les avantages sont notamment le côté « sans contact » qui permet de limiter les contacts des clients avec les menus papiers mais aussi le côté « nouvelle expérience client ».

Les musées et les offices de tourisme, et de façon générale les lieux culturels, utilisent de plus en plus les codes QR[24] pour que les possesseurs de smartphones puissent lire des informations complètes, via un lien vers une page du site web concerné, voire un lien QR vers un fichier son pour écouter le commentaire. C'est une sorte de guide, d'aide à l'accessibilité aussi : sans avoir besoin d'écrire le texte du lien Web sur le téléphone portable, on a accès à l'information. De même des réseaux de transport public mettent en place des codes QR qui permettent d'accéder à un site de recherche d'itinéraires ou à des informations sur les travaux en cours[25].

En Corée du Sud, une chaîne de magasins utilise des sculptures dont les ombres projetées forment un code QR à l'heure du déjeuner, offrant la possibilité de se rendre sur un portail, avec son smartphone, pour obtenir des réductions et des coupons[26].

Des codes QR peuvent être utilisés pour réaliser des paiements. Dans l'Union européenne, le code QR de l'EPC permet de faire des virements dans sa banque sans fil.

Le secteur de la formation peut exploiter les codes QR aussi bien pour des aspects pratiques ou administratifs (liste de stagiaires…) que pédagogiques (quiz codé par exemple)[27].

Il existe aussi des petites médailles possédant un code QR que l'on peut accrocher aux colliers des animaux domestiques. Ce code renvoie à un site qui permet d'identifier le propriétaire de l'animal éventuellement perdu.

Enfin, quelques startups ont tiré parti de la banalisation du QRCode et de son universalité pour construire des services innovants (notifications urgentes sans accès aux coordonnées, suivi de maintenance, lutte contre la contrefaçon, etc.).

Dans le multimédiaModifier

  • La firme Nintendo a inclus l'utilisation de codes QR dans la Nintendo 3DS pour faciliter l'échange de Mii.
  • La chaîne Nolife utilise des codes QR sur son système Nolife Online, où le code apparaît à chaque fin de vidéo et permet de récupérer sur son portable le lien de la vidéo.
  • En 2011, le magazine Qweekr à Nantes n'utilise dans son contenu éditorial que des codes QR.
  • En 2012, le cablo-opérateur français Numericable a intégré les codes QR pour configurer le réseau Wi-Fi sur La Box[28].
  • En 2013, le code QR tombal fait son apparition en Europe. Différentes sociétés proposent de conserver un souvenir enregistré d'une personne décédée, accessible via un code QR céramique fixé sur une pierre tombale[29].
  • En 2016, l'application mobile snapchat, utilise un système de codes QR re-designés. Chaque utilisateur se voit attribuer un code QR relié à son compte personnel, ceux-ci peuvent ainsi s'ajouter automatiquement sur l'application moyennant un scan. L'application permet aussi de scanner les codes QR conventionnels et propose donc un service de scanner-QR classique[30].
  • En 2016, la firme de Pokémon a ajouté les codes QR pour compléter le Pokédex.
  • En 2021, la société Bandaï utilise des QR code dans une nouvelle itération des Tamagotchi. Appelé Pix, ce modèle permet, entre autre, d'échanger des objets entre amis et de télécharger du contenu exclusifs au moyen de QR code lisible par la caméra situé au dos de l'appareil.

Appropriation par des artistesModifier

 
Fabrice de Nola, Bottom up, huile sur toile, 2006.
 
Alabama Blues est le premier roman jeunesse interactif qui permet l'écoute d'une bande son à l'aide de codes QR.
  • Depuis 2006, l'artiste italien Fabrice de Nola utilise les codes QR dans des peintures à l'huile[31] ou des photographies[32],[33].
  • En 2007, le groupe pop britannique Pet Shop Boys a utilisé un code QR pour télécharger le single Integral. Dans la vidéo[34], d'autres codes dirigent vers le site du groupe et des pages web au sujet de l'utilisation de la carte d'identité en Grande-Bretagne[35].
  • En 2009, l'artiste japonais Takashi Murakami a créé un code QR avec l'image du motif LV et l'un des personnages de l'artiste[17].
  • En 2010, le musicien hip-hop américain DJ Spooky a exposé un code QR à la Biennale Experimenta de Melbourne[36]. Le code dirige vers le site web Nauru Elégies, au sujet de l'île de Nauru au Pacifique.
  • Dans la vidéo du single de Kylie Minogue, All The Lovers (2010)[37], apparaît un code QR imprimé sur des objets. Le code n'est pas assez visible pour être lu directement à partir de la vidéo, mais un blogueur l'a reconstruit, révélant qu'il contient le mot anglais love (amour)[38].
  • En , le groupe français Valentine's Day a mis en place un code QR sur le verso de son album Whatever You Want. Le code QR permettait le visionnage d'un clip unplugged du titre phare de l'album Lady Bug[39].
  • Le collectif Raspouteam au travers de son projet « Paris, Désordres publics »[40], disposant des codes QR dans certaines rues de la ville de Paris et relatant les événements marquants propres à ces rues.
  • En 2012, Jean-Thierry Lechein publie le premier livre Qr1book[41] entièrement écrit en codes QR.
  • En 2012, Maryvonne Rippert publie Alabama Blues le premier roman jeunesse interactif où les codes QR permettent d'écouter la bande originale du livre composée et interprétée par Les Chics Types[42].
  • En 2016, Jean-Robert Sédano publie L'Art interactif en jeu[43], un livre interactif avec codes QR et anaglyphes, qui agrémentent le texte de contenus multimédia[44].

Passe sanitaire européenModifier

 
Le certificat Covid numérique de l'Union européenne — ici en Pologne — contient un code QR, en haut gauche. Dans cette copie, il est flouté

Le certificat covid de l'Union européenne utilise un format optique lisible par machine (code QR) qui peut être affiché sur l'écran d'un appareil mobile ou être imprimé[45].

Il s'agit d'un Electronic Health Certificate — « HCERT » qui contient diverses données. Les données sont enregistrées dans un CBOR (représentation concise d'objet binaire) avec une signature numérique au format COSE (CBOR Object Signing and Encryption — signature et chiffrement d'objet en représentation concise d’objet binaire)[45]. Cette information signée est compressée au format zlib - deflate[45] avant d'être encodée en ASCII par Base45[45].

C'est ce texte ASCII qui est enregistré dans le code QR à la norme (ISO/IEC 18004:2015) . Le code QR est paramétré avec un taux de correction d’erreur de « Q » (environ 25 %) et un encodage alphanumérique (mode 2, indiqué par les symboles 0010)[45].

Le code optique est présenté avec une diagonale comprise entre 35 et 60 millimètres[45].

Lors de l'impression sur papier, la forme carrée de chaque symbole/point du code QR doit être parfaitement respectée, sinon, des lignes ou colonnes du QR comportent des symboles/points rectangulaires qui peuvent nuire à la lisibilité[45].

Sécurité et escroqueriesModifier

L'augmentation des usages liés à cette technologie attire les cybercriminels qui remplacent des codes légitimes par des codes malveillants pour renvoyer vers des URL détournées et placer des programmes sur les appareils des victimes pour récupérer des données personnelles. Il est impossible de repérer un code QR malveillant. Il faut donc s'assurer de la provenance du code QR avant de l'ouvrir[46].

SpécificationsModifier

Plusieurs spécifications standardisent ce code QR[47]:

Pour la couche applicative, des variations entre la plupart des implémentations existent. Le NTT DoCoMo japonais a établis des standards de facto pour le codage des URL, informations de contact et plusieurs autres types de données[50]. Le projet open-source "ZXing" maintient une liste de types de données pour codes QR[51].

 
Structure d'un code QR (version 7), colorant les éléments selon leur fonction.

Notes et référencesModifier

  1. (en) What is a QR Code ?, Denso-Wave. Consultée le 27 novembre 2016.
  2. E. Takeyama, QR inventor calls for security update on code’s 25th anniversary, The Asahi Shimbun (28 août 2019).
  3. a b c et d (en) About the patent. Page de Denso-Wave. Consultée le 27 novembre 2016.
  4. (en) QR Code Generation - Software Revision History. Page de NTT DoCoMo. Consultée le 27 novembre 2016.
  5. (en) QR Code Patent FAQ Q1. Consultée le 27 novembre 2016.
  6. (en) Specification for QR Code. Page de l'Association for Automatic Identification and Mobility (AIM). Consultée le 1er août 2010.
  7. (en) Detailed Standard Information - JIS X 0510:2004. Consultée le 1er août 2010.
  8. (en) ISO/IEC 18004:2006. QR Code symbology specification. Consultée le 26 juillet 2010.
  9. « ISO/IEC 18004:2015 - Février 2015 », sur boutique.afnor.org (consulté le ).
  10. (en) NTT docomo - Synchronization with Native Applications. Consultée le 1er août 2010.
  11. (en) NTT docomo - Bar Code. Consultée le 1er août 2010.
  12. (en) ZXing Project - A rough guide to standard encoding of information in barcodes. Consultée le 1er août 2010.
  13. (en) ZXing Project - Générateur de codes QR open source. Consultée le 2 février 2011.
  14. Exemples de l'utilisation des codes QR à Tokyo. Vidéo sur Dailymotion, 18 septembre 2006. Consultée le 1er août 2010.
  15. Ressources et liens sur QR Code. Consultée le 2 février 2011.
  16. Cas de l'EAN 13, le code-barres utilisé notamment en grande distribution. Toutefois, il existe également une version sur 128 caractères en EAN.
  17. a et b (en) Designer QR Codes: Beyond Black and White. The Murakami-inspired Louis Vuitton QR code. « Creativity », 29 avril 2009. Consultée le 27 novembre 2016.
  18. (en) Fiche sur les Micro QR de Denso-Wave. Consultée le 26 juillet 2010.
  19. « Acheter des QR Codes statiques ou dynamiques - codesabarres.fr », sur codesabarres.fr (consulté le )
  20. (en) Vall, « How popular are QR codes in the USA? », sur QR Tiger, (consulté le )
  21. Raphaël FRESNAIS, « Mode. Des QR codes sur des tee-shirts qui en disent long », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  22. « Transformation digitale : « Les entreprises ont accompli en 3 mois ce qui devait leur prendre 5 ans » », sur Les Echos, (consulté le ).
  23. par Miappou, « Le protocole sanitaire selon Miap : Digitaliser le menu, la commande et le paiement », sur Miap, (consulté le ).
  24. Le QR Code: nouvel outil de communication et de médiation des institutions culturelles, CICF, .
  25. Voir par exemple les codes QR mis en place sur les lignes N et U du Transilien en 2011 par la SNCF en France.
  26. « Une sculpture 3D qui devient un QR selon la position du soleil », Masamuneto.fr, (consulté le ).
  27. 10 usages des codes QR pour une nouvelle dimension de vos formations [blog], 2011.
  28. Configurer son wifi via un QRcode sur La Box by Numericable.
  29. Kapsule, entreprise de codes-QR sur pierre tombale.
  30. Josh Constine, « How Snapchat Made QR Codes Cool Again », sur TechCrunch (consulté le ).
  31. (en)(it) Fabrice de Nola sur le site web de Palazzo Riso. Consulté le 30 janvier 2011.
  32. (it) Vivian Gerrand. Auditorium Roma Quick Response interview de Fabrice de Nola. Consultée le 9 août 2010.
  33. (en) Fabrice de Nola - Active. Page sur Flickr. Consultée le 9 août 2010.
  34. (en) Pet Shop Boys - Integral vidéo sur YouTube. Consultée le 9 août 2010.
  35. (en) Giant ID computer plan scrapped. « BBC News », 19 décembre 2006. Consultée le 9 août 2010.
  36. (en) DJ Spooky - Nauru Elegies, site web officiel. Consulté le 9 août 2010.
  37. (en) Kylie Minogue - All The Lovers vidéo sur YouTube. Consultée le 9 août 2010.
  38. (en) QR codes and Kylie Minogue. Consultée le 9 août 2010.
  39. Flashez le code-barres avec votre smartphone et regardez la très rafraîchissante vidéo du groupe lillois Valentine's Day, article La Voix du Nord du 1er décembre 2010.
  40. Site officiel de « Paris, Désordres publics ».
  41. Site de QR1BOOK ».
  42. Lire l'article du Monde datée du vendredi 17 mai 2013.
  43. Lire l'article de la revue Artension n° 138-juillet-août 2016.
  44. L'Art interactif en jeu, Jean-Robert Sédano, Éditions Ludicart (ISBN 978-2-9555803-0-1).
  45. a b c d e f et g Décision d’exécution (UE) 2021/1073 de la Commission du 28 juin 2021 établissant les spécifications techniques et les règles relatives à la mise en œuvre du cadre de confiance pour le certificat COVID numérique de l’UE établi par le règlement (UE) 2021/953 du Parlement européen et du Conseil (Texte présentant de l’intérêt pour l’EEE)
  46. « QR codes, SMS, dépistage : gare aux nouvelles arnaques qui surfent sur le Covid-19 », sur www.rtl.fr (consulté le )
  47. « QR Code Standardization » [archive du ], sur QR Code.com, Denso-Wave (consulté le )
  48. « ISS QR Code[[:Modèle:Pipe]]AIM Store: Historical Archive » [archive du ], Aimglobal.org (consulté le )
  49. (en) « ISO/IEC 18004:2006 - Information technology  – Automatic identification and data capture techniques  – QR Code 2005 bar code symbology specification » [archive du ], sur www.iso.org (consulté le )
  50. « Synchronization with Native Applications » [archive du ], NTT DoCoMo (consulté le )
  51. Sean Owen, « Barcode contents » [archive du ], (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Technologies de l'information. Techniques d'identification automatique et de capture de données. Symboles de codes à barres. QR Code, Genève, ISO/CEI, (OCLC 60816353), p. 114
  • (en) Information technology. Automatic identification and data capture techniques. QR Code 2005 bar code symbology specification, Londres, BSI, (ISBN 978-0-580-67368-9), p. 126
  • QR codes imprimés pour smartphones, recommandations d’usage pour la mise en œuvre d’un symbole de qualité en environnement ouvert, Paris, GS1,
    QR Codes imprimés pour smartphone, Ouvrage collectif GS1, AFNOR, L’Oréal, Square, Axicon et mobiLead
  • Technologies de l'information - Techniques d'identification automatique et de capture de données : Spécification de symbologie de code à barres, code QR 2005.,

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :