Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coban.
Ne doit pas être confondu avec Copán.
Cobán
Cobán.jpg
Géographie
Pays
Département
Capitale de
Superficie
2 132 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
1 320 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
250 675 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
117,6 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Jumelage
Histoire
Fondation
Identité
Saint patron
Identifiants
Code postal
16001Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
502Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Cobán (« dans les nuages » en q'eqchi', nom complet Santo Domingo de Cobán) est une ville d'environ 250 000 habitants au centre du Guatemala.

C'est la capitale du département d'Alta Verapaz. Située à 1 316 m au-dessus du niveau de la mer, elle se trouve au sein d'une importante zone de culture du café.

GéographieModifier

SituationModifier

Cobán se trouve à 212 km de la capitale du pays, Guatemala. Elle s'étend sur 2 132 km2 à 1 316 m au-dessus du niveau de la mer.

Elle est construite sur un terrain karstique, ce qui lui donne une topographie variée, avec des montagnes qui dépassent de 1 000 mètres la ville et des fossés de 100 mètres. La partie nord descend jusqu'à 300 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les alentours sont parsemés de grottes et cavernes, ce qui en fait un lieu intéressant pour la spéléologie.

Elle est entourée :

ClimatModifier

Cobán a un climat de hauts plateaux sous-tropical (Classification de Köppen : Cfb).

Cobán
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 105 112 121 137 149 160 157 154 154 144 130 118
Température moyenne (°C) 161 173 183 194 200 203 198 199 198 189 176 167
Température maximale moyenne (°C) 21,7 23,4 24,5 25,2 25,2 24,7 23,9 24,4 24,3 23,4 22,3 21,6
Précipitations (mm) 108 86 99 93 169 293 262 231 302 288 216 126
Source : (en) « Cobán climate », sur climate-data.org


HistoireModifier

Après la conquête du Guatemala par les Espagnols et les capitulations de Tezulutlán (es) en 1537, Cobán est fondé par le frère Bartolomé de las Casas en 1543. Cette ville est au centre de la diffusion de la doctrine catholique sous la charge des frères dominicains, jusqu'à ce qu'ils remettent leurs structures au clergé séculier en 1754.

Après l'indépendance de l'Amérique centrale, c'est l'un des municipios (commune) originels de l'État du Guatemala en 1825.

À la fin du XIXe siècle, le gouvernement libéral du général Justo Rufino Barrios accorde des concessions, provoquant une seconde colonisation de la région, cette fois par des familles allemandes, qui se consacrent à la culture du café sur une grande échelle. Ils sont expulsés sous la pression des États-Unis lors de la Seconde Guerre Mondiale.

ÉconomieModifier

AgricultureModifier

Le climat pluvieux et froid pendant presque toute l'année de Cobán favorise la culture du café, cultivé entre 1 300 mètres et 1 500 mètres d'altitude.

La compagnie Palmas del Ixcán, filiale de la compagnie américaine Green Earth Fuels détient des plantations d'huile de palme dans de nombreux sites, dont Cobán[1].

TourismeModifier

Cobán est entouré de montagnes où l'on trouve des orchidées. La rare orchidée Lycaste skinneri (en) est le symbole du département. Les réserves naturelles à Cobán ou près de la ville comprennent le parc national Las Victorias, le parc national San José la Colonia (es), le parc national Laguna Lachuá, et le biotope Mario Dary Rivera. Il y a de nombreuses grottes, chutes d'eau et forêts, qui abritent le rare quetzal. Cobán est donc devenu un centre d'écotourisme.

D'autres lieux de visite populaires comprennent l'église El Calvario (en), la plantation de café Dieseldorff, le musée archéologique Principe Maya et la place centrale de Cobán.

TransportsModifier

 
Station de bus

Cobán est desservie par la route : la nouvelle route CA 14 relie El Rancho de San Agustín (es) sur la route Atlantique (CA 9) à Cobán.

On peut aussi y arriver par la voie des airs depuis l'aéroport de Cobán (en).

CultureModifier

Même si la majorité des indigènes vit dans les zones rurales, la population de Cobán est majoritairement Q'eqchi', ce qui leur permet d'y parler leur langue, le q'eqchi'. La seconde langue est le castillan, et on entend aussi d'autres parlers indigènes et de l'allemand. La langue de l'administration, de l'armée et des patrons est le castillan[2].

Chaque année à la fin de juillet, la Fête nationale des peuples indigènes du Guatemala se tient à Cobán. Il s'agit d'un festival folklorique comportant un concours de beauté des femmes indigènes, au cours duquel la gagnante est nommée Rabin Ajaw (« la fille du roi » en q'eqchi').

Le saint patron catholique est Saint Dominique de Guzmán ; il est fêté le 4 août.

Notes et référencesModifier

  1. (es) Luis Solano, Contextualización histórica de la Franja Transversal del Norte (FTN), Centro de Estudios y Documentación de la Frontera Occidental de Guatemala, (lire en ligne)
  2. (en) Richard Wilson, Maya Resurgence in Guatemala : Q'eqchi Experiences, Unviversity Of Oklahoma Press, , p. 24

Lien externeModifier