Ouvrir le menu principal

Clidane
Illustration
La Clidane au pont de la route départementale 602.
Caractéristiques
Longueur 22,8 km
Bassin 73 km2
Bassin collecteur Dordogne
Régime pluvio-nival
Cours
· Localisation Briffons
· Altitude 951 m
· Coordonnées 45° 42′ 57″ N, 2° 40′ 50″ E
Confluence Chavanon
· Localisation les Rivaux
· Altitude vers 620 m
· Coordonnées 45° 38′ 22″ N, 2° 30′ 50″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseau de la Loubière
Pays traversés France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme

Sources : Géoportail, Sandre

La Clidane est un ruisseau français du département du Puy-de-Dôme, affluent du Chavanon et sous-affluent de la Dordogne.

Sommaire

GéographieModifier

La Clidane prend sa source à 951 m d’altitude au nord-est de la commune de Briffons, près de la commune de Tortebesse. Elle passe sous l'autoroute A89 puis sert de limite naturelle aux communes de Saint-Julien-Puy-Lavèze et Saint-Sulpice sur environ trois kilomètres et demi.

Dès qu'elle quitte le territoire de Saint-Sulpice, elle forme la limite naturelle entre les communes de Bourg-Lastic et Messeix sur les neuf derniers kilomètres de son cours, repassant à nouveau sous l'autoroute A89 au viaduc de la Clidane.

Elle rejoint le Chavanon en rive gauche vers 620 m d'altitude, quatre kilomètres à l’ouest du village de Bourg-Lastic, face au centre hospitalier du pays d'Eygurande, situé à la Cellette.

Sa longueur est de 22,8 km pour un bassin versant de 73 km2[1].

EnvironnementModifier

La Clidane et son affluent le ruisseau de la Loubière sont identifiés dans le réseau Natura 2000 comme faisant partie des sites très importants pour la loutre[2].

AffluentsModifier

Parmi les seize affluents de la Clidane répertoriés par le Sandre[1], le plus long avec 11,4 km est le ruisseau de la Loubière, appelé « ruisseau de Ganne » dans sa partie amont[3], situé en rive gauche.

Département et communes traversésModifier

Le parcours de la Clidane s'effectue intégralement à l'intérieur du département du Puy-de-Dôme. Elle arrose cinq communes[1],[4], soit d'amont vers l'aval :

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c La Clidane (P0080500) sur le site du Sandre, consulté le 10 juillet 2013.
  2. Lacs et rivières à loutres (archive) sur le Réseau Natura 2000.
  3. Ruisseau de la Loubière (P0080530) sur le site du Sandre, consulté le 10 juillet 2013.
  4. Contrairement à ce qu'indique le Sandre, la commune corrézienne de Monestier-Merlines, se trouvant en rive opposée au confluent de la Clidane et du Chavanon, n'est pas arrosée par la Clidane.