Ouvrir le menu principal

Classe Bismarck (1939)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Bismarck.

Classe Bismarck
Image illustrative de l'article Classe Bismarck (1939)
Le Bismarck en 1940
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé rapide
Longueur 248 m[1]
Maître-bau 36 m
Tirant d'eau 10,6 m
Déplacement 41 700 tonnes
À pleine charge 50 900 tonnes
Propulsion 12 chaudières à haute pression Wagner
3 turbines à engrenages
Puissance Bismarck: 150 170 ch
Tirpitz: 163 026 ch
Vitesse Bismarck:
30,1 nœuds (56 km/h)
Tirpitz:
30,8 nœuds (57 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × 2 canons de 380 mm
6 × 2 canons de 150 mm (en)
8 × 2 canons de 105 mm (en)
8 × 2 canons de 37
12 × 1 canons de 20 mm
Aéronefs 4 Arado Ar 196
Rayon d’action 9 280 milles marins (17 200 km) à 16 nœuds (30 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 2 092 hommes[2]
Histoire
Constructeurs Blohm & Voss[3]
Kriegsmarinewerft
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Période de
construction
1936 - 1941
Période de service 1940 - 1944
Navires construits 2
Navires perdus 2

La classe Bismarck est une classe de deux cuirassés rapides de la Kriegsmarine construits peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Le Bismarck et le Tirpitz participent tous les deux au conflit mais n'y survivent pas, le premier étant coulé le dans l'Atlantique nord et le second le au large de Tromsø en Norvège.

ConceptionModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Lorsque l'Allemagne avait de nouveau le droit de construire des nouvelles cuirassés à partir de 1936, celle-ci ce lança aussitôt dans la construction de cette classe de navire. Ils étaient conçus pour mener une guerre économique contre le Royaume-Uni dans l'Atlantique du Nord-Est. Ils devraient alors être en état de contrer tous les cuirassés des potentiels ennemis, soit la France et le Royaume-Uni. Les cuirassés les plus modernes de ces deux marines, la Classe King George V (1939), la Classe Dunkerque et la Classe Richelieu seraient tous inférieurs soit en armement soit en protection. En effet, ces futurs navires perpétueront la tradition de la Kaiserliche Marine à savoir donner la priorité à l'armure plutôt qu'à l'armement.

L'armure était telle:

  • Ceinture: 170-320 mm
  • Citadelle: 120-145 mm
  • Pont blindé: 80-120 mm
  • Pont supérieur: 50-80 mm
  • Cloison tranversale blindée: 40-220 mm
  • Cloison de torpille: 45 mm
  • Artillerie lourde:
    • Tourelles: 360 mm
    • Barbettes: 220-340 mm
  • Artillerie moyenne:
    • Tourelles: 100 mm
    • Barbettes: 100 mm
  • Tour de commandement: 350 mm

HistoireModifier

Unités de la classeModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]
  • (de) Siegfried Breyer, Schlachtschiffe und Schlachtkreuzer : 1905 - 1970, Pawlak, (ISBN 978-3881994743)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier